Jeudi 11 octobre 2018 — Dernier ajout mercredi 10 octobre 2018

“ Au service des paroisses d’Etables sur Mer et de Notre Dame de la Mer ”

C’est l’appellation officielle de la nouvelle nomination que notre Évêque vient de me confier pour une mission auprès de vous. Une nouvelle page de vie à écrire dans un gros cahier déjà bien rempli.
L’invitation du bulletin à me présenter à vous est l’occasion de regarder en arrière, de retrouver les grandes étapes de ma vie, avec parfois ses changements d’orientations.

Né en Mars 1943 dans une famille de sept enfants, mon premier projet a été de faire carrière dans la Marine Marchande, mais, l’année de mon entrée à l’Hydro, c’est le séminaire de Saint Brieuc qui, en Septembre 1963, m’a ouvert ses portes.

Ordonné prêtre en 1970 à Lézardrieux où j’étais en insertion pastorale, je suis nommé au service de la paroisse de Pléhérel qui rapidement englobait aussi les paroisses autour de Erquy.

Puisque j’étais sensible au monde de la mer et déjà inscrit maritime depuis 1959, Mgr Kervéadou me nommait « prêtre en Mission de la Mer », embarqué sur les chalutiers d’Erquy comme matelot mécanicien (motoriste). Une expérience forte qui m’a marqué pour toujours.
C’était déjà, avant que le Pape François n’utilise l’expression, le choix d’être prêtre dans une Église « de sortie ».

En 1982, je suis nommé à la Cathédrale de Saint-Brieuc avec quelques responsabilités diocésaines au niveau des Scouts de France, de l’ACGF et de l’animation de pèlerinages diocésains sur principalement la Terre Sainte.

En 1997, Mgr Fruchaud me propose de retourner sur les bancs de l’école pour une année de formation à la Catho de Paris. A l’issue de cette année d’étude, je reçois mon premier poste de « curé » de Plérin, puis Plérin-Pordic-Tréméloir. Découverte passionnante de cette nouvelle mission qui m’apprend à partager la charge pastorale, non seulement avec l’EAP, mais avec tous les chrétiens de bonne volonté, à faire confiance.

En 2008 je reçois mon deuxième poste de curé à Paimpol-Plouha, 23 clochers. Même mission mais sur un territoire bien plus étendu.
Même plaisir de travailler avec les laïcs dans la confiance.

Il y a un moment où l’on se rend compte que l’on n’a plus 50 ans ; il y a une usure, pas simplement du corps, mais aussi du dynamisme.
J’ai estimé avoir atteint mon « seuil de compétence » et demandé à Mgr Moutel d’être déchargé de ma charge curiale pour me mettre au service d’une Communauté Pastorale où je pourrais encore être utile.
Me voilà donc arrivé parmi vous, en résidence à Tréveneuc, mais au service des 12 relais de notre Communauté.
Plaisir de travailler avec une nouvelle équipe de confrères, plaisir de retrouver la paroisse de Notre Dame de la Mer que j’avais quittée il y a 10 ans, plaisir de découvrir la paroisse d’Étables.

Le rédacteur du bulletin de Paimpol m’avait demandé pour le numéro de Juillet si j’avais une devise à partager. Elle reste la même aujourd’hui même si je suis en « semi retraite » : « Donne tout ce que tu peux tant que tu peux ».

Deux passions « personnelles » pour compléter le tableau : j’aime la voile et la musique !

Tout en étant au service des paroisses d’Étables sur Mer et de Notre Dame de la Mer, je garde deux autres engagements : l’accompagnement d’une Équipe Notre Dame sur Saint-Brieuc et l’animation de pèlerinages diocésains. C’est ainsi que du 6 au 13 Octobre j’anime un pèlerinage à Ephèse et sur l’ile de Patmos “ Quelques pas avec Saint Jean ” et en Juin 2019 un autre pèlerinage en Crète : “ le voyage de captivité de Saint Paul ”.

Voir aussi l’article L’abbé Eric Le Forestier pose ses valises à Tréveneuc