Vendredi 17 août 2012

L’Evangile du Dimanche 19 Août 2012 Enregistrer au format PDF

Vingtième du Temps ordinaire
Les textes de ce jour nous parlent de vraie sagesse : dans le livre des Proverbes, elle apparaît comme une femme qui invite tous les citoyens d’une ville à venir manger le pain et boire le vin qu’elle a apprêtés ( Pr 9, 1-6 ).
Cette invitation est reprise par le Christ, sagesse vivante du Père, pain donné par le Père pour que tous aient la vie en abondance ( Jn 6, 51-58 ).
Que faisons-nous de cette invitation ? Paul, nous dit « Laissez-vous remplir par l’Esprit Saint », cet Esprit nous aidera à accueillir l’Evangile, à nous en nourrir. Il nous inspirera la manière de vivre comme des sages, en « hommes sensés, qui tirent parti du temps présent » ( Ep 5, 15-20 ).

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 6,51-58.

Après avoir nourri la foule avec cinq pains et deux poissons, Jésus disait : «  Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie  » Les Juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. Tel est le pain qui descend du ciel : il n’est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris