Samedi 7 avril 2018 — Dernier ajout lundi 9 avril 2018

L’Evangile du dimanche 8 avril 2018 Enregistrer au format PDF

2e dimanche de Pâques Act. 4,32-35. / Ps 118(117),2-4.16ab-18.22-24. / 1 Jn 5,1-6. / Jn 20,19-31.

A Pâques, nous avons contemplé un tombeau vide et ouvert, source de joie. Aujourd’hui, l’évangile s’ouvre sur des portes verrouillées par des disciples repliés. Quel contraste ! Jésus vient alors les rejoindre dans le climat de mort dont ils restent prisonniers. « La paix soit avec vous. ». Cette parole vient les booster pour les libérer de leur culpabilité et, leur donnant son Esprit Saint, Jésus les investit de ses pouvoirs. Il devra revenir la semaine suivante et convaincre Thomas, qui reste extérieur à l’Événement. Il n’est pas physiquement enfermé mais veut s’appuyer sur une expérience objective. Le refus de croire sans voir, manifesté par Thomas, est censé interroger le lecteur que nous sommes. Ce passage de la peur à la foi représente un itinéraire typique que nous avons à parcourir sans cesse, au fil des événements que la vie nous fait traverser. Aujourd’hui, pour effectuer ce passage du doute à la foi, nous avons souvent besoin de la visite du Christ. Notre seule tâche est de l’accueillir pour nous apporter la paix… et la foi.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,19-31

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Illustration : Jardinier de Dieu