Mardi 23 octobre 2018 — Dernier ajout samedi 27 octobre 2018

" L’abbé Yves Colléter nous a quittés …

… les paroissiens de Pordic et Plérin gardent le souvenir d’un pasteur affable, respectable et très respecté. Un Monsieur plein de sagesse.

« L’abbé Yves Colléter nous a quittés, les paroissiens de Pordic et Plérin gardent le souvenir d’un pasteur affable, respectable et très respecté. Un Monsieur plein de sagesse ».

Yves Colléter (abbé)
Yves Colléter (abbé)

Le Père Yves Colléter a donné durant 18 années de 1961 à 1979, sa vie sacerdotale et son travail, au Petit Séminaire de Quintin, qui est devenu le Centre Jean XXII.

Je ne parlerai pas de sa vie intérieure, domaine qui reste privé, mais de son action.

Je résumerai d’un mot sa personnalité, d’un seul mot : il était CLASSE, c’était comme on dit, un MONSIEUR.
Intelligent, il dominait son sujet quelqu’il soit, équilibré il savait faire la part des choses, cultivé, il était membre actif de la commission de l’Art Sacré du Diocèse, il savait faire aimer le beau ; les dames de Quintin se souviennent sûrement du travail sur des tentures murales.
Chef il aimait le travail en équipe et laissait leurs responsabilités à ses collaborateurs. Convivial, d’abord facile … la CLASSE comme je vous l’ai dit.

Professeur de philo, il avait la confiance de ses élèves et était déjà en avance sur les évènements de 1968. Ne pratiquait-il pas l’autodiscipline et un dialogue constructif, suivi d’initiatives !

Nommé directeur du Petit Séminaire en 1966, il se révèlera comme un homme d’action, résolu, confiant dans l’avenir. Il tenait la barre, selon son expression, et il saura naviguer au travers du soulèvement étudiant. Beaucoup de questions étant déjà résolues, sur l’initiative de son directeur.

Yves Colléter aura une décision importante, lourde de responsabilités, à prendre. C’est la raison pour laquelle , je m’autorise à prendre la parole peut-être à la surprise de certains. Je veux y insister car il s’agissait de l’existence de l’école à Quintin, partie quand même vivante du Diocèse.

L’Eglise ferme ses petits Séminaires en 1971. Pont Croix dans le Finistère, Auray dans le Morbihan, Chateaubriant en llle et Vilaine, disparaissent. Et Quintin ? Lui aussi va-t-il devenir un Collège de Canton. L’Evêque, hésitant ,réunira à Pléneuf Val André tous les responsables du diocèse. Pour la plus part ce n’était pas leur premier souci, d’autres comme un vicaire général seront vigoureusement contre.

Son école est pratiquement condamnée ; mais Yves intervient, il argumente avec un dossier solide, bien préparé et il l’’emporte. Le Petit Séminaire devient le Centre Jean XXII, avec de nouvelles structures. Laissez-nous faire, on va travailler et réussir, disait-il !

Aujourd’hui, pour l’année scolaire 2018-2019, la Directrice du Lycée-Collège Jean XXIII-Saint Nicolas est heureuse de compter plus de 1.000 élèves à son effectif, avec des résultats scolaires hors norme, l’un des meilleurs du département, peut-on lire dans la presse. Actuellement un gros chantier du futur lycée, est en construction, sur la partie arrière.

Yves, tu resteras pour toujours le membre fondateur de cette école, Ce que tu as semé, est maintenant un magnifique jardin et il continue de s’épanouir sur la Colline des Hautes folies, la bien nommée. Car il fallait croire à la Providence et à Saint Joseph, pour se lancer dans une telle aventure.

Dans cette assemblée, beaucoup sont là pour te dire un MERCI RECONNAISSANT, anciens élèves, collègues et aussi paroissiens de Dinan.

Je terminerai en disant moi-aussi un Merci. Merci aux Religieuses de la Divine Providence de Créhen. Merci à Mère Supérieure et ses religieuses. Certains d’entre vous penseront c’est normal, elles nous accueillent dans leur chapelle, oui bien sûr mais mon MERCI est beaucoup plus important, plus vaste, il s’étale dans le temps et un temps bien lointain. Beaucoup ne le savent pas, d’autres ont oublié. Je m’explique Créhen et Quintin ont eu partie liée pendant au moins 40 ans, sinon cinquante. Ceux sont les Religieurses de Créhen qui ont assuré les Services au petit séminaire et toujours bénévolement. Je n’ai pas oublié et les obsèques d’Yves permettent cette actualité.

Yves tu peux te reposer en paix, tu as été un bon serviteur.

Créhen le 20 octobre 2018

Voir annonce du Décès de l’abbé Yves Colléter