Lundi 6 septembre 2010 — Dernier ajout mardi 7 septembre 2010

La Saint-Gilles à La Ville-Jacob en Binic… Une « très brillante étoile venue de Grèce »

Chaque premier dimanche de septembre, la communauté paroissiale de Binic se retrouve au hameau de la Ville-Jacob, pour le pardon de Saint-Gilles.

Le chanoine Maurice Eouzan est sorti de sa retraite de Plouha pour présider ce Pardon.

Au cours de son homélie, après avoir situé l’histoire de l’ermite Gilles qui fuyant les honneurs d’Athènes au VIe siècle, s’était fixé en Arles, le Pardonneur a donné de nombreux conseils concrets :
Priez Saint Gilles, dont on dit qu’il est « le seul saint qui ne fait jamais défaut à celui qui l’invoque avec Foi ». Que ce soit pour des soucis de santé, de travail. Je prie même chaque soir, ajoutait-il, pour bénéficier d’un bon et requinquant sommeil !

La nombreuse assistance, à l’issue de la fervente cérémonie était invitée par l’Association des Amis de la Chapelle, à partager le verre de l’amitié, sous beau soleil.

Les binicais ne manqueront pas désormais de prier ce saint Gilles dont « le guide du Pèlerin de Saint-Jacques » (de Compostelle) place ce saint immédiatement après les prophètes et les apôtres ; rien moins que ça !

Qui aurait cru qu’à la Ville-Jacob on eût un si bon protecteur, « une très brillante étoile venue de Grèce » ?

info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document