Lundi 5 novembre 2018

D’autres vidéos : Omer Denis, un prêtre sous la mitraille …

Pour le Centenaire de la Première Guerre Mondiale (1914-1918), Marie-Christine Gambart a réalisé un documentaire à partir des dix-huit carnets rédigés pendant la Grande Guerre par le prêtre Omer Denis.
Affecté dans une ambulance de campagne, comment a-t-il vécu ces années de conflit ? Sa foi a-t-elle été ébranlée par les souffrances et la mort au quotidien ?
Pour le film, la réalisatrice a choisi d’aller en repérage à Verdun car, dit-elle, “j’avais besoin de retourner sur les lieux de la Grande Guerre. Les paysages accidentés, les arbres encore déracinés, les cahutes, la désolation … J’ai tout de suite compris que ça allait coller.”

Le Fr. Yves Combeau, dominicain et historien, remet des éléments clés du film Omer Denis, un prêtre sous la mitraille dans la perspective de l’Histoire.

La séparation de l’Eglise et de l’Etat

En 1914, les prêtres et les religieux sont pour la première fois mobilisés comme soldat. Une nouveauté inouïe remise dans le contexte de l’anticléricalisme d’avant la Grande Guerre.

Le statut des aumôniers dans l’armée

En 1914, l’aumônerie militaire n’existe pas encore. Une particularité française qui fait des prêtres et des religieux, des soldats avant tout.

Le patriotisme sans la haine

Soldats, les prêtres et les religieux ont été tiraillé entre deux exigences contradictoires : le désir de paix évangélique et le patriotisme. Quelle solution à ce déchirement moral ?

Tenir dans l’épreuve

Quatre années de guerre interminable ont fini par abattre le moral des prêtres, voire même à les plonger dans une dépression spirituelle. Omer Denis est un des rares prêtres à en avoir témoigné.

La réconciliation d’après-guerre

La calomnie anticléricale d’une certaine presse - les prêtres auraient été des “planqués” pendant la Grande Guerre - n’a pas eu prise sur l’opinion publique. Bien au contraire, elle a jeté les bases de la réconciliation de l’Eglise et de la République.

Voir en ligne : Eclairages autour du rôle des aumôniers dans la Grande Guerre - 16/09/2016 -