Mercredi 4 juillet 2018

Un temps pour chaque chose …

« Il y a un temps fixé pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel :
Un temps pour naître, et un temps pour mourir,
Un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté,
Un temps pour tuer, et un temps pour guérir,
Un temps pour abattre, et un temps pour bâtir,
Un temps pour pleurer, et un temps pour rire,
Un temps pour se lamenter, et un temps pour danser,
Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour en ramasser,
Un temps pour embrasser, et un temps pour s’abstenir d’embrassements,
Un temps pour chercher et un temps pour perdre,
Un temps pour garder, et un temps pour jeter,
Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre,
Un temps pour se taire, et un temps pour parler »
(Ecclésiaste (or Qohélet), chapitre 3)

Depuis le mois de septembre, dans la plupart de nos activités, dans les établissements scolaires, dans les services, dans la pastorale, nous nous étions engagés pour une nouvelle année de travail. C’était le temps des études, du travail. Ces jours-ci, nous vivons des moments de bilan, de fêtes de fin d’année, de Kermesse des écoles catholiques … Des temps forts d’action de grâce et de reconnaissance pour tout ce qui a été vécu pendant dix mois ; des moments pour mettre certaines pendules à l’heure et projeter l’avenir … de riches occasions d’échanges et de convivialité … Avec l’été qui nous accueille, nous proposant un climat plus clément, c’est un autre temps qui est venu, le temps du repos. Que de programmes déjà peaufinés depuis des mois ! Que de voyage dans les régions touristiques en France, à la tour Eiffel, au château de Versailles, au Puy du fou ; ou à l’étranger dans les châteaux chinois ! Que d’opportunités de repos, de recyclage, de curiosité, de découverte, de retraites ! Pour notre vie pastorale, l’été, c’est aussi et surtout un temps accueillir les milliers de Français et non Français sur nos côtes bretonnes. L’été, c’est encore un temps pour se faire baptiser et se marier, un temps pour demeurer dans le Seigneur et se poser des questions sur la vérité de notre relation avec lui, un temps pour redécouvrir son amour immense pour l’homme et demeurer dans cet amour.
Bonnes vacances ! Fructueuses occasions de rencontre avec le Seigneur dans les sacrements !