Mardi 26 mars 2013

Une manif à succès Enregistrer au format PDF

Le billet d’humeur de Kerprat

C’est par un véritable déchainement d’enthousiasme qu’il a été accueilli.

Hommes, femmes, familles entières ont défilé dans les rues ; à rendre jaloux les autorités administratives … et religieuses. Musiques et chants ont accompagné la vedette du jour.
On peut dire qu’il a été accueilli comme le Messie. Pourtant jusqu’à ce jour, il se la jouait plutôt modeste, évitant les interviews le plus souvent emplis de pièges.

Parmi les slogans relevés, celui qui est revenu le plus souvent était, empreint de culture populaire et religieuse « Hosanna, Fils de David ! ». Ecce Homo, voilà la star du jour.

Point de carrosse ni de car à impériale … la situation politique ne l’aurait pas permis ; juste un âne réquisitionné pour le cortège. Animal le plus souvent décrié et vilipendé, alors qu’à la Crèche il y en avait déjà un. Un sacré triomphe, mais sur une humble monture … clin d’œil prémonitoire aux amoureux de la nature et aux amis de saint François.

Hélas, les enthousiasmes populaires sont comme l’opinion publique, sujets à renversement de tendance : Applaudissements aujourd’hui … cris mortifères demain. Ecce Homo … revêtu de pourpre de dérision.

Sic transit gloria mundi*. On brûle aujourd’hui ce que l’on a adoré hier !

* locution latine signifiant « Ainsi passe la gloire du monde ».

Giotto di Bondone (1267-1337), Cappella Scrovegni a Padova, Entry into Jerusalem