Lundi 31 août 2015

Vocation dans les casseroles …

… dit le nouveau curé d’Etables sur mer Guy Marzin

« Le Seigneur m’a appelé dans les casseroles  » , dit notre nouveau curé, l’abbé Guy Marzin.

Il est encore dans la fleur de l’âge, 55 ans, et prêtre depuis 25 ans, il fête son jubilé sacerdotal cette année. A vrai dire son parcours est assez atypique.

Né dans le Trégor, à Lannion, dans une famille de 4 enfants , il a suivi les études primaires et secondaires en l’École de la République, en écoles laïques. Il connaît bien notre Sud-Goëlo, car enfant il venait souvent chez les religieuses des Saints-Cœurs, à Saint Quay-Portrieux, où sa « tante « Sœur » l’accueillait.

C’est à Saint-Brieuc, aux Villages, qu’il acquiert une formation professionnelle et décroche un CAP de cuisinier. Il exerce cette profession pendant plus de 4 ans. « Le Seigneur m’a appelé dans les casseroles » dit-il. On sait comme sont pénibles les métiers de bouche, hôtellerie et services de table.

C’est là que sa vocation a fleuri dans le monde du travail, et en a fait un vrai homme. Il poursuit alors son parcours, comme toujours « en dehors des clous », comme il dit , admis au séminaire des ainés, à Lisieux, puis à Vannes où il fera « son grand séminaire ». Mais c’est à Plestin les grèves, en son Trégor natal, qu’il est ordonné prêtre le 24 juin 1990.

Après 6 années comme vicaire à Plestin, il est envoyé, lui le marin, en Argoat, à Rostrenen et Mael-Carhaix. Grâce à sa formation humaine professionnelle et à la grâce du sacerdoce, il comprend les gens de ce dur pays ; ils sont dits des battants, mais lui a de l’étoffe. En 2005, en année un peu sabbatique, c’est à Lyon, qu’avec les prêtres du Prado, il absorbe la spiritualité du Père Chevrier, et de Mgr Ancel ( l’évêque à bicyclette), qu’il se substante spirituellement.

Enfin, il atterrit à Pontrieux en 2006, paroisse aux nombreux clochers, et nous rejoindra en septembre prochain.

Soucieux de vie communautaire, il habitera au presbytère de Saint-Brieuc, et occupera des fonctions diocésaines : Un curé certes à mi-temps, il faut bien partager en ces temps de pénurie, mais qui sera assisté d’un prêtre retraité le Père Jean-Claude Caro. Le troupeau des ouailles ne restera pas sans berger. Le Père Marzin va rencontrer l’EAP, car il tient à collaborer étroitement avec les laïcs. Pour lui l’animation de la pastorale est une affaire de co-responsabilité fondée sur la Parole de Dieu, la sève même de la vie chrétienne. En bon cuisinier, il saura nous mitonner de bons plats : la bonne farine évangélique accompagnée de sauce bien relevée, ça promet ! Alors au mois de septembre, avant de nous lancer dans le synode diocésain, Nous pourrons dire Oh, Guy, l’An neuf !

Propos recueillis par Jean-Louis et Bernard en juin dernier pour le site cplittoralouest Le nouveau curé d’Etables-sur-Mer