Questions aux … Membres de l’Equipe d’Animation Paroissiale

jeudi 9 janvier 2014
par  Anne-Marie BEGOS (†), Patrick BEGOS
popularité : 2%

 L’Equipe d’Animation Paroissiale, c’est qui, c’est quoi ?

Le curé n’est pas seul pour assurer la charge d’une paroisse. Il s’appuie sur l’Equipe d’Animation Paroissiale. Les neufs membres actuels expliquent les missions et le fonctionnement de cette équipe.

 Qu’est ce que l’EAP ?

L’équipe d’animation paroissiale est un groupe de personnes chargées d’appuyer le curé dans sa responsabilité pastorale. Outre le curé, elle est constituée des deux autres prêtres et de laïcs. C’est une équipe diversifiée qui a le souci de l’ensemble des missions et des activités de la paroisse. Les membres de l’EAP jouent le rôle d’une antenne assurant un va-et-vient permanent, en captant le vécu de la paroisse et en diffusant les décisions prises par le groupe.
Il y a, à la fois, la gestion des affaires courantes et les orientations pastorales à court et moyen terme. Cette distinction faite au printemps dernier permet à l’EAP d’aller au delà du quotidien de la vie paroissiale . Au lieu d’être seulement dans « le faire », il est important, régulièrement, de prendre de la distance, de voir où l’on va et ce qu’il est possible de réaliser pour dynamiser la communauté des paroissiens.
Les membres de l’EAP ont aussi pour mission de faire remonter tous les soucis qu’ils peuvent percevoir autour d’eux. L’EAP doit veiller à l’unité de la paroisse et aux particularités des relais pour amener les gens à travailler ensemble. Elle ne gère pas les comptes financiers, c’est le rôle du Conseil pour les affaires économiques (CPAE). Par contre, après proposition de ce conseil, les décisions d’investissement sont prises par l’EAP.

 Comment sont choisis les membres de l’EAP ?

Actuellement, L’EAP de la paroisse Notre Dame de la Mer compte 9 membres. L’entrée de nouvelles personnes se fait sur proposition de ces membres. La phase d’échange et de « discernement » s’étale, ensuite, sur plusieurs mois pour apprécier si la personne correspond bien à la mission. Au final, la décision appartient au curé.
Toutes les paroisses ont une EAP. C’est la volonté du diocèse qui a mis en place ces équipes pour que les paroisses puissent fonctionner, même si, à l’avenir, elles n’auront pas toutes un curé résident. Dans un souci d’unité, tous les nouveaux membres d’EAP suivent une formation. Ils reçoivent ensuite une lettre de reconnaissance de la part de l’Evêque. En cours d’année, des réunions inter-EAP permettent de bénéficier de l’expérience des autres. Une fois par an, une journée de récollection est organisée pour la formation personnelle ou la relecture de ce qui se vit en EAP.
Le recrutement des membres tient compte de la représentativité des différents relais, des états de vie et de la disponibilité des paroissiens : prêtre, religieux, laïcs. La durée du mandat est de 3 ans, renouvelable 1 fois. Dans la pratique, c’est le plus souvent 6 ans car il faut un peu de temps pour s’intégrer dans l’équipe et connaître les dossiers.

 Quelle est la place du curé ?

Il peut y avoir une EAP sans curé résident mais avec un prêtre administrateur ou modérateur. Le curé est nommé par l’Evêque et envoyé dans la paroisse, avec une lettre de mission. Devant l’Evêque, il est responsable du fonctionnement de la paroisse. Les membres de l’EAP reçoivent une lettre de reconnaissance attestant qu’ils sont associés à la charge du curé. Ils viennent en appui à celui-ci pour réfléchir aux orientations qui pourraient dynamiser la paroisse.
Cette petite communauté que forme l’EAP doit être prophétique de la communion en Dieu. L’objectif de l’équipe est de rechercher un consensus sur telle ou telle orientation, même s’il peut y avoir des divergences entre les membres. Si au final, il n’y a pas de convergence, le curé prend la décision.

 Quel est le rôle du coordinateur ?

Le coordinateur est choisi parmi les membres de l’EAP. Il a donc une charge supplémentaire. Il peut y avoir deux types des coordinateurs : avec ou sans présence d’un curé. En l’absence de celui-ci, la charge est importante. A l’avenir, cette situation sera de plus en plus courante, compte tenu de la diminution du nombre de prêtres et de leur vieillissement.
Son rôle est de coordonner les activités et les animations au sein de la paroisse. Avec le curé, il prépare les réunions d’EAP et fait en sorte que tout fonctionne dans la paroisse. Que l’on soit curé, coordinateur ou membre de l’EAP, l’objectif de toutes ces personnes est de créer du lien à l’intérieur de la communauté des paroissiens et avec les personnes non-croyantes. Les relations avec le diocèse sont également importantes ainsi qu’avec les EAP des paroisses voisines de la zone pastorale.
Concrètement, comment fonctionne l’EAP ?
Nous nous rencontrons tous les 15 jours. Nos réunions démarrent par une prière préparée par l’un des membres. Puis, lors d’un tour de table, nous partageons les informations, les éléments positifs ou négatifs que chacun a pu vivre dans la quinzaine, selon les lieux qu’il fréquente. Nous débattons ensuite des sujets à l’ordre du jour, qu’ils soient d’ordre organisationnel ou pastoral. Le bulletin paroissial informe régulièrement la communauté des sujets abordés.

 Quels sont vos projets à court et moyen terme ?

Dans la gestion des affaires courantes, nous veillons à ce que la paroisse soit humainement en ordre de marche. Nous sommes vigilants aux fragilités, aux conflits et aux tensions qui pourraient apparaître ici ou là. Nous avons pris conscience que nous ne pouvons pas être uniquement dans l’organisationnel et nous essayons de mener le projet pastoral sur les 3 à 5 prochaines années. Petit à petit, des choses se mettent en place et marchent plus ou moins bien. Au cours des deux dernières années, le travail catéchétique a été engagé. Les projets avancent aussi au niveau de la pastorale des jeunes.
Comment renouveler notre élan missionnaire ? C’est la question actuelle de la nouvelle évangélisation. De mois en mois, la réflexion avance. Il faut avoir en permanence le souci de rencontre avec les non-chrétiens, de nourriture spirituelle et de cohésion pour la communauté.

 Toute la paroisse est-elle concernée ?

Toute la paroisse est missionnaire. Comment annoncer le Christ aujourd’hui ? Nous avons parfois des habitudes religieuses qui masquent nos attitudes missionnaires. Nous devons bénéficier des recherches qui se font. Qu’est ce que la nouvelle évangélisation ? Elle doit nous permettre de consolider notre vie chrétienne avec le souci d’annoncer le Christ, aujourd’hui, à tous.
Comment, ensemble, se saisir d’un thème d’année et faire en sorte que tous les paroissiens se sentent concernés ? et même pouvoir en parler à des personnes non-croyantes ? Face à toutes ces questions, il faut rester modeste. Ce n’est plus le temps des cathédrales. Ce que l’on fait aujourd’hui doit avoir un côté évolutif et souple. Mais, la modestie n’est pas contraire à l’ambition. Nous essayons d’avancer.

Composition de l’EAP :
Loïc Le Quellec, curé de la paroisse
Jean Hamon et Yves Corbel, prêtres
Jocelyne Léchelard, (Pordic), coordinatrice de la paroisse
Soeur Thérèse Le Denmat (Le Légué), Claire Bernard (St Laurent), Jean-René Le Picard (Tréméloir), Thierry Béharel (Plérin-centre), Pierre Louboutin (Plérin-centre, nouveau membre)


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF