Nouveau dialogue entre foi et raison

mercredi 22 septembre 2010
popularité : 2%

Comment résoudre les problèmes éthiques ? A quelles autorités s’adresser ? a demandé Benoît XVI en s’adressant aux représentants de la société civile et du monde de la culture rassemblés au Palais de Westminster, le lieu même où a été condamné à mort Saint Thomas More, défenseur de la liberté de conscience. La religion, a dit le Pape, ne fournit pas des règles ou des solutions politiques mais aide à découvrir les principes moraux objectifs. La religion n’est pas un problème que les législateurs doivent résoudre, mais un facteur qui contribue de manière vitale, au débat public au sein de la nation. Benoît XVI a dit sa préoccupation devant la croissante marginalisation de la religion : certains estiment que la célébration publique de certaines fêtes, comme Noël, devrait être découragée, en arguant de manière peu défendable que cela pourrait offenser de quelque manière ceux qui professent une autre religion ou qui n’en ont pas. Et d’autres encore estiment que les chrétiens qui ont des fonctions publiques devraient être obligés en certains cas d’agir contre leur conscience. Ce sont là des signes inquiétants de l’incapacité d’apprécier non seulement les droits des croyants à la liberté de conscience et de religion, mais aussi le rôle légitime de la religion dans la vie publique. Je voudrais donc vous inviter tous, dans vos domaines d’influence respectifs, a ajouté le Pape, à chercher les moyens de promouvoir et d’encourager le dialogue entre foi et raison à tous les niveaux de la vie nationale.

voir la vidéo :
http://www.h2onews.org/francais/1-P…


Voir le site :

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF