Bon Anniversaire, cher pape François

vendredi 14 mars 2014
par  Jean-Louis KERVIZIC, Bernard LE NEEL
popularité : 1%

Jadis le pape signait ses écrits des mots « serviteur des serviteurs ».
Cela sonnait bien, mais semblait plutôt une formule !

Elle est pourtant riche des sens cette expression. Le mot latin « minister » qui signifie serviteur a été traduit en français par ministre, cela sent le « maroquin », le titre d’une fonction officielle, certes utile pour la gouvernance d’un pays, mais si plein d’honneurs, de décorum, de pompe .

« La Croix » de ce jeudi 13 mars, pour célébrer l’anniversaire de son accession au siège de Pierre, consacre 5 pages au pape François. On ne peut résister à en extraire quelques lignes qui montrent l’universalité de son rayonnement.

L’éditorial s’intitule « Réforme », ce qui peut paraître un clin d’œil œcuménique, puisque c’est le titre de l’hebdomadaire protestant de France. Quand on connaît les circonstances de la rupture réformiste du XVIe siècle, qui se voulait un retour aux sources évangéliques, ne peut-on pas que crier bravo, tout en remerciant en fervente prière l’Esprit qui a insufflé un tel serviteur à l’Église.

Tournant la page du quotidien catholique, les pages sont pleines de témoignages étonnants. Ce pape, en effet, n’est pas que le chef de l’Église de Rome, des catholiques, mais manifeste un comportement tout simplement évangélique, ce qui est quand même la base de l’engagement chrétien.
Élevant la primauté de la charité comme étendard, il replace toute la pastorale dans cette valeur charismatique. La Foi est première, la morale n’en est qu’une conséquence. Les anathèmes ne sont plus d’actualité puisque Dieu Miséricordieux redevient le centre de la Foi.

Que les catholiques se réjouissent, c’est bien naturel et réconfortant ; mais que des évangélistes américains affichent leur admiration pour le style - et le style c’est l’homme - voilà bien une fraternité chrétienne.
« Notre François à nous » titrent-ils dans leur hebdomadaire Christianity Today. N’est-ce pas un pas de plus sur le chemin de l’Unité si ardemment désirée ?

Dans l’hebdomadaire protestant « Réforme » son directeur avoue «  je ne suis certainement pas devenu papiste, mais bergogliste, sùrement ! », acceptant un « compagnonnage de fidélité à l’Evangile. »

Quant aux Orthodoxes, ils ne sont pas en reste. Ils reconnaissent que ce pape «  brise la dimension symbolique du pouvoir institutionnel » préférant la mission de service à celle de pouvoir.

Un philosophe et écrivain juif admet que le recentrement de la Foi chrétienne sur l’Evangile qui est marqué par l’héritage de l’Alliance, favorise le rapprochement avec ces frères ainés dans la Foi d’Abraham. L’attention aux pauvres, à la veuve et à l’orphelin ne sont-ils pas un legs du Peuple Élu ?

Et puisqu’on évoque Abraham, le premier monothéiste, citons l’imam de Bordeaux qui souligne le caractère franciscain du pape François : sa spiritualité empreinte de sens du dialogue et de respect de la création ; et son témoignage s’achève par ces mots « je prie Dieu pour qu’il le soutienne dans sa démarche ».

Dès son élection, notre pape a demandé de prier pour lui, oui bien sur, mais non sans que s’élèvent de nos cœurs un grand merci à l’Esprit qui a donné à son Église un tel guide.

Le pape François et le Père Jean-François Audrain
Le pape François et le Père Jean-François Audrain
Le père Jean-François, Aumônier des motards, vit désormais à Rome où il participe à la formation des séminaristes français. Lundi 9 septembre 2013 il a eu la joie de concélébrer la messe avec le Pape François, dans sa chapelle de Ste Marthe, de lui parler et de lui offrir … le petit livre édité cet été sur l’histoire de la Madone des Motards de Porcaro !
Le pape François et le Père Jean-François Audrain
Le pape François et le Père Jean-François Audrain

Voir le site : Blog de la madone des motards

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF