Saint Joseph chargé de l’ingénierie du Plan de Salut

mardi 18 mars 2014
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

Joseph n’est pas cité souvent dans l’Evangile, raison de plus pour scruter les lignes où il apparaît ; car elles nous éclairent sur la personnalité de cet acteur discret mais efficace.

Fiancé à la jeune Marie, il se rend compte qu’elle est enceinte ! on a beau le qualifier d’« homme juste », il réagit devant cette bouleversante et révoltante nouvelle. Fidèle à la Loi mosaïque, qui prévoit cette situation, il décide de répudier sa fiancée, mais « en secret ». Sa délicatesse nous saute aux yeux : il respecte les préceptes religieux, mais surpasse tout sentiment légitime en donnant une dimension autrement héroïque de respect et de grandeur d’âme. Sa conduite est une initiative personnelle, aucun ange ne lui étant encore apparu.
Cela viendra, l’ange confirmant la conception virginale, avec cette invitation « ne crains pas de prendre Marie chez toi » ce qu’il fait assumant la paternité sociale de l’enfant à naître .
On a souvent résumé et qualifié le rôle de Joseph de père nourricier, putatif ; c’est faire injure à son rôle dans le plan du salut. Être père ne se réduit pas à l’acte de procréation, mais comme dit Pagnol, à celui qui aime, à celui qui avec la mère éduque l’enfant.
Mais Jésus n’est pas encore né, revenons à Bethléem. Déjà voyager avec une femme enceinte si proche du terme, n’est pas un périple de tout repos. On imagine Joseph vraiment inquiet, appréhendant une naissance … prématurée. Enfin ils arrivent au lieu de recensement.
Le texte latin dit « non erat eis locus » traduit il n’y avait pas de place pour eux à l’hôtellerie. Que les exégètes permettent une entorse, on pourrait comprendre « ce n’était pas le lieu » ou « il n’y avait pas lieu » d’accoucher en un tel endroit.
Le fils de Dieu, le Messie entrant dans le monde en un tel lieu public, un centre commercial !
Joseph a trouvé une grotte nous dit la visionnaire Anne Catherine Emmerich et l’a aménagée. Charpentier il est, nul doute qu’il a pu confectionner rapidement un abri seyant, le plus digne dans sa plus grande pauvreté. Ses qualités d’homme de la situation sont évidentes. Il n’a pas la première place à la crèche, mais il a pris toutes dispositions pour que tout se passe le moins mal et même le mieux possible. N’est-ce pas une caractéristique de beaucoup de saints d’être grands dans les petites choses ordinaires ?
Le génie de Joseph est d’être et de faire ce qu’il faut au bon moment ; c’est de l’ingénierie du salut, en ce sens qu’il a pris « sa place dans les divers aspects relatifs à la réalisation du projet  » divin.
Que d’obscurs serviteurs de l’Evangile et de l’Église trouvent en Joseph un modèle du genre !
Le Corps mystique du Christ ne comporte pas que d’éminents théologiens ou docteurs de l’Église, mais aussi et ils sont les plus nombreux, des membres ordinaires de fidèles qui, à leur place, suivant leur situation et leur charisme ont suivi ou suivent en ce moment les préceptes évangéliques … en toute simplicité. Si saint Joseph est si populaire, ne le doit-il pas à sa proximité : on l’admire, mais il n’impressionne pas, il est abordable. La discrétion de son rôle comme époux de la Vierge, père de Jésus - c’est lui qui a donné le nom à Jésus - le montre comme un facilitateur, Monsieur Bons Offices.
Pendant 30 ans, Joseph a été le guide, l’éducateur de Jésus. Cette proximité n’est pas neutre, on ne peut se résoudre à n’y voir que vies de menuisiers, tourneurs de bois ; ils ont dû échanger au-delà des préoccupations matérielles. Mystère de la vie de Nazareth !
Cette proximité-intimité familiale est pour nous l’assurance que Joseph est toujours le facilitateur, un intervenant dans la banalité de notre quotidien. Il n’y a certes qu’un seul Médiateur, le Christ, mais la Vierge et Joseph, forts de leur place dans l’irruption du Verbe sur cette terre, et dans notre Histoire sont des adjuvants, des passerelles de la Grâce.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF