« Printemps de l’alternance »

d’après Ouest-France du 25 mars 2014
mercredi 26 mars 2014
par  Kerprat
popularité : 1%

A la Une du quotidien, un encart de la Cité des métiers annonce l’organisation d’un « Printemps de l’alternance ».

La Ville de Paris a déjà innové en la matière ; un jour les voitures au numéro pair, un autre les impairs. Chacun son tour, tournez manège.

Sans commettre d’impair, comment ne pas y voir une coïncidence avec notre période de votations ?
Dans le programme de la Chambre des Métiers, 4 points sont proposés :
Formation, Métiers, Contrats, Emploi.

Formation  : pour les futurs élus c’est une bonne idée, car cela ne s’improvise pas. Gérer le bien commun d’une commune suppose des compétences.

Métiers : jadis un notable faisait l’affaire, ses revenus lui permettant d’assumer l’emploi de maire. Désormais, on est maire à plein temps, c’est donc un métier.

Contrats  : l’époque étant à l’éphémère, le contrat de maire est semblable au CDD. C’est quasi un contrat léonin avec le Peuple souverain, car au bout de 6 ans il peut y être mis fin, sans tambour ni trompette. Et sans préavis. Pas de recours possible aux Prud’hommes.

Emploi : si on en juge par le nombre de volontaires inscrits sur les listes, c’est un emploi recherché. Quoi de plus noble en effet, que d’administrer une ville, une commune ! C’est gratifiant d’être le premier magistrat, surtout quand on est confortablement élu.

Finalement, même si me trompé-je, l’encart publicitaire du journal est d’actualité.
Bravo à ceux qui sont réélus ; et bravo aussi à ceux qui bénéficient de l’alternance ; en République nul n’est propriétaire de sa charge, la Vérité sort … de l’urne.

Vive le printemps, car bientôt ce sera la récolte des fruits.


Commentaires

Logo de Bernard LE NEEL
« Printemps de l’alternance »
lundi 31 mars 2014 à 07h29 - par  Bernard LE NEEL

au delà du gag, la réalité dépasse la fiction.

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF