« Les Amarrés du Légué, c’est une très belle histoire vraie et sans fin… !

lundi 31 mars 2014
popularité : 3%

« Les Amarrés du Légué, c’est une très belle histoire vraie et sans fin… !
Elle se concrétise régulièrement dans la salle du secours catholique, attenante à la Communauté des Sœurs, Quai du Chanoine Guinard au Légué - Plérin

Les « Méjigirls », petite équipe de jeunes collégiennes engagées dans le M.E.J. à Plérin, y ont jeté l’ancre ce vendredi 7 mars. A les entendre, cette rencontre-là les a touchées bien plus qu’une croisière !
Elles étaient 4, ils étaient 11, quelques personnes du Secours Catholique ont rejoint le groupe : Contacts directs, la réalité saute au cœur autant qu’aux yeux !.
On se laisse prendre, on est déplacé au dedans, on parle et on écoute … on s’étonne d’être sérieuses, et on ne désire pas autre chose ! Dès 10h, ensemble on lave, et on épluche pommes de terre, carottes, oignons, poireaux, salades et pommes. On met la nappe l ! Et voilà, ça l’fait ! On se regarde assez rapidement, et vient l’échange : Anaïck livre quelques pages de sa vie, son errance, ses difficiles contacts pour obtenir des papiers d’identité, et tout autant en attente de lieu d’écoute, de parole, de chaleur. Les amarrés pour elle et pour chacun c’est tout cela en même, « on dirait un peu une famille » commentent les jeunes au retour. Gérard, lui, est là, pour le potage et le repas, il veille, c’est lui qui fera la soupe, la compote. Lui aussi, souriant, simple, sans détours, nous raconte son passé récent « dans la rue » ( SDF) et les difficultés pour en sortir, Sa participation à Diaconia – Lourdes lui a « brûlé le cœur » Il en parle et reparle, cela lui donne chaud : un souffle de fraternité épanouit encore son sourire et envahit la salle ! Le tour de table des prénoms n’a pas suffi pour les retenir tous. Mais ce sont des personnes à re-rencontrer …

« Pas évident au départ de casser l’ « entre nous », de se mêler, de se poser en face de ces personnes qu’on ne connaît pas, dont on ne se serait sans doute pas approché il y a seulement quelques heures … . Et le dialogue s’établit, sans crier gare, On est emporté ! « Il y a comme ça de ces miracles du quotidien qu’on n’a pas prévu, qu’on ne sait pas nommer … Cela s’est fait pour le très grand bonheur repérable des cœurs de jeunes, et de tous ! » ( marie-reine)

« Ces situations-là si près de nous ! » Marie a du mal à l’encaisser ; « tu as eu raison de nous inviter à venir !  » ; « Quelle expérience de découvrir qu’il y en a qui n’ont pas la vie facile ! » ajoutent Marine, et Julie « Et ils sont joyeux, ils rient même , comment ils font, c’est trop !  » « C’est urgent de réaliser que ce sont des personnes aussi dignes et sensibles que chacune de nous, des gens sympa que j’aimerai revoir ! » « Voilà qui nous construit tellement plus qu’une leçon de morale » poursuit encore Océane : j’ai appris à regarder autrement ! « Il est temps de replacer l’essentiel dans nos têtes ! de briser nos schémas de riches ou pauvres. Nous, on a rencontré des riches de cœur !  ».
Dans cette salle du Légué, salle du partage, il y avait en fait 2 sentinelles : Sœur Jeanne et Sœur Marie, toujours présentes, toutes deux Filles du St Esprit, au Légué, et aussi Charlette de Pordic avec qui on a beaucoup échangé.
«  Merci à elles pour leurs initiatives vigilantes simples généreuses tenaces et proches !  »

Avec Sœur Jeanne on a rejoint le domicile de J., l’un des amarrés parmi les plus anciens, à qui la délicate attention des autres a permis d’aller visiter récemment sa « copine » aux Capucins ! Ce fut une révélation supplémentaire C’est ça la Fraternité aussi … et tellement d’autres menus services vécus qui sont de grands choses !

« Nous avons partagé le repas, au sens fort du mot !  ». c’est Charlette qui ose faire un lien avec le repas eucharistique … Les jeunes libèrent leur parole dans la voiture du retour : « On a bien fait de mettre une nappe ! » Et Marie de confier encore : moi, j’étais tellement touchée que je n’ai pas pu manger ! Nous sommes parties « enrichies » par les amarrés du Légué ! Il faut le leur dire ! La prochaine fois, c’est quand ? Dites-nous ! ( la boîte à lettre c’est Marie-Reine)

« Tchaou ! »

4 « déléguées » d’une équipe de 10 méjistes de Plérin -Pordic


Voir le site : Dans la suite du lien (ci-joint) Secours Catholique-MEJ

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF