1er Juin 2014 Première des Communions sur la paroisse Notre Dame de la Mer

Plérin-Pordic
samedi 14 juin 2014
par  Jean-Louis KERVIZIC, Loïc LE QUELLEC (abbé)
popularité : 2%

49 jeunes ont ce dimanche 1er juin fait leur 1re des Communions en l’église Saint-Pierre de Pordic.
Lors d’un précédent Dimanche Rencontre les enfants qui se préparaient à ce sacrement avaient fait par écrit leur demande de communier pour la première fois au corps du Christ.
Comme leur a dit le Père Le Quellec lors de son homélie : " Chacun avec ses mots écrit l’importance de la communion pour lui.
Je me permets d’en faire un petit résumé en lisant quelques unes de vos expressions :
« Je veux faire ma première communion parce que je souhaite suivre le chemin de Jésus. Je veux qu’il continue à me montrer son chemin, qu’il guide mes pas. Je veux partager le Corps du Christ avec tous les chrétiens. C’est la suite de mon baptême. J’ai appris à connaître Jésus au caté et avec mes parents. C’est une nouvelle étape. Je veux être plus proche et plus près de lui, le découvrir encore plus. Je veux entrer en relation avec lui. Il nous a donné sa vie. Il nous réunit. Je veux écouter sa Parole. Je veux prouver à Jésus que je l’aime. J’ai envie que Dieu sache à quel point je crois en lui. Je veux sa paix dans mon cœur pour mieux vivre avec les autres. Il va être et vivre en moi. Il va me donner toute sa force. Je veux que ma communion m’aide à avoir une foi active et engagée. Ce sera une communion avec Dieu et avec tout le monde. J’attends ce jour avec impatience et je m’y prépare avec sérieux par la prière. Je veux vivre ma vie avec Jésus, montrer aux autres que je suis chrétienne, faire vraiment partie de la famille chrétienne ».

Toutes ces expressions et chacune de vos lettres, disent que vous avez commencé à découvrir qui est Jésus. Jésus, ce n’est pas un inconnu. Les premiers disciples, les apôtres, l’ont entendu. Ils l’ont suivi. Ils ont mangé et bu avec lui. Ils étaient là lors du dernier repas de Jésus. Certains plus courageux étaient là lorsqu’il est mort sur la croix. Ils l’ont vu après sa mort, ressuscité. Ils ont transmis ce qu’ils avaient vu et entendu. Certains n’ont pas eu peur d’être l’objet de moqueries, d’être exclus ou de donner leur vie à cause de Jésus. Au fil des siècles, pour les baptisés, Jésus n’est pas resté un inconnu. À chaque époque, ils l’ont cherché, accueilli, écouté, reçu et transmis.
Et de génération en génération, la Bonne Nouvelle de Jésus est venue jusqu’à nous. C’est pourquoi, aujourd’hui encore, Jésus n’est pas un inconnu pour nous.

« Vous ferez cela en mémoire de moi. » dit Jésus. En un mot, Jésus nous dit à chacun, à vous les enfants bien sûr, mais à chacun de nous ici présents ce matin, comme au cours de chaque messe : je t’aime et toi, m’aimes-tu ? Je te propose un chemin, celui de l’amour et du don de soi, gratuit. Veux tu l’emprunter ?
Faisons silence et répondons, chacun, petits et grands dans notre cœur, c’est à l’intérieur que ça se passe.
Comme les Apôtres réunis au Cénacle avec Marie, prions d’un seul cœur, rendons-nous disponibles à Dieu.


Documents joints

PDF - 102.3 ko

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF