Notre bel héritage !

lundi 16 juin 2014
par  Jean MABUNDI (Abbé)
popularité : 1%

Au moment où nous allons célébrer le départ de Jésus, son Ascension à la droite de Dieu le Père, et la venue de l’Esprit sur l’Église, la Pentecôte, les chrétiens entrent dans une phase d’espérance. Pour eux, Jésus est à la fois absent et présent. Sa nouvelle présence de ressuscité devient une présence à tous les temps et à tous les lieux … « Je ne vous laisserai pas orphelins ». « Le Père vous donnera un autre Défenseur : … l’ Esprit de vérité ».
Il est rappelé aux chrétiens le chemin que Jésus a tracé pour eux, la route qu’il leur a ouverte. Ils vont devoir s’organiser et inventer leur avenir … Partout où travaillera l’Eglise, Jésus sera à l’œuvre avec elle. « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin des temps …  »

L’apôtre Pierre, l’aîné des apôtres, le premier Pape de l’histoire, s’est chargé de dire à ses contemporains : « Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous, faites-le avec douceur et respect ». Une invitation toujours actuelle, adressée à tous ceux et toutes celles qui mettent leurs pas dans les pas du Christ ; l’invitation à poursuivre l’œuvre d’inscrire la loi de Dieu dans notre cité terrestre. « Allez dans le monde entier ! Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création !  »

Beaucoup de chrétiens aujourd’hui ont de la peine à se sentir personnellement concernés par cette mission. Ils pensent, peut-être, que c’est une mission réservée à la hiérarchie de l’Église : au Pape François, au Cardinal André Vingt-Trois, à l’évêque Denis Moutel, au curé de la paroisse, au diacre paroisse, à ceux et celles qui ont une responsabilité dans la paroisse – ces quelques laïcs formés …
Cette mission est confiée à l’Église tout entière, c’est-à-dire à tous. Église tout entière Missionnaire !

A une époque, la foi chrétienne a été plus un héritage de famille. Mais combien entendent encore parler de Jésus à la maison ? Ainsi les Évêques de France nous invitent tous résolument à proposer la foi dans la société actuelle.
Cette invitation n’est pas une croisade. Il n’y a pas lieu d’une arrogance lorsqu’il nous faut annoncer Jésus-Christ : il faut allier la douceur de celui qui témoigne et aussi la fermeté du message. L’Évangile n’est pas un discours approximatif ! Encore moins une doctrine abstraite et froide, une morale ennuyeuse et répressive.
C’est une Bonne Nouvelle ! Une Invitation Joyeuse ! Invitation lancée dans tous les carrefours des chemins de la Vie, jusqu’aux périphéries de nos existences.
Réalisons-nous toujours que nous sommes, nous chrétiens, des porteurs d’une invitation au bonheur ?
Le testament de Jésus, notre bel héritage, n’est-ce pas de vivre ensemble ?
Quand nos différences peuvent devenir d’énormes richesses !


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF