« Moi, je suis le Chemin, la Vérité, la Vie »

samedi 21 juin 2014
par  Emmanuel BRIAND
popularité : 1%

Dans ce passage d’Évangile de St Jean (14, 1-12) du dimanche 18 mai, il y aurait tellement d’aspects à développer ! Ici, une nouvelle fois chez Saint Jean, le Christ montre le lien qui l’unit au Père, il révèle sa nature : pleinement homme, il est aussi pleinement Dieu. Ce texte se situe avant la mort et la résurrection de Jésus, alors qu’à sa lecture, il s’agit d’une forme de testament spirituel.

Une phrase interpelle ses disciples : «  pour aller où je m’en vais, vous savez le chemin ». Réaction immédiate de notre « jumeau » Thomas qui pose les questions que nous poserions : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment pourrions-nous savoir le chemin ?  ». Là, Jésus répond par une phrase connue de tous et qui est la clef : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ».

Le Christ est en effet le Chemin qui nous mène vers le Père. Comment chers amis aller vers le Père ? Il convient de suivre Jésus, de l’imiter dans notre vie, en vérité : accueil de tous sans demander une carte d’identité (un peu à l’image des bénévoles et de Corinne qui assurent le secrétariat dans nos presbytères), que la personne soit croyante, incroyante, blessée de la vie (comme disait Saint Jean-Paul II). L’imiter, c’est aussi prier assidûment (tout au long de l’Evangile, Jésus se retire pour prier le Père avant tous les grands moments de sa prédication). Finalement, imiter Jésus n’est pas une idée, c’est du concret ! Et rappelons que ce chemin est pour tous : « dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure  ».

 Pourquoi Jésus est-il le Chemin à suivre ?

Ce passage de l’Evangile témoigne que le Père et Jésus sont UN (Jn 10,30). Et le Christ s’attache ici à insister là-dessus : « si vous me connaissez, vous connaissez aussi le Père  », « Celui qui m’a vu a vu le Père », puis à deux reprises : « Je suis dans le Père et le Père est en moi ».

En outre, Jésus nous fait prendre ce chemin avec lui, il ne le prend pas tout seul, il nous emmène avec lui vers le Père car « là où je suis, vous y serez aussi  ». Le Christ est l’unique voie pour aller au Père. Y croyons-nous frères et sœurs ?

 Croyons-nous que le Christ est Vérité ?

Croyons-nous que la Vérité est qu’il est mort et ressuscité et qu’il nous offre ainsi la Vie éternelle, qu’il nous permet par lui, avec lui et en lui de ressusciter dans le cœur débordant d’amour du Père ?
Jésus est la Vie. Et il veut que nous soyons porteurs de cette vie à travers les nôtres, auprès de nos proches, familles, collègues de boulot, voisins … Le Christ nous invite à déployer cette « vie – puissance d’amour » malgré nos hésitations, nos faiblesses et limites. Mais le monde a tant besoin de cette Espérance d’une vie où l’amour est premier, où chacun est considéré, aimé pour ce qu’il est : un être unique aux yeux du Père. Oui, c’est de cette « vie – puissance d’amour » qu’il nous faut témoigner auprès de nos contemporains parfois en recherche de repères et d’amour gratuit à recevoir et à donner. Depuis la Pentecôte, c’est à nous baptisés de témoigner, chacun selon son charisme, de cette beauté de l’amour de Dieu. Ce trésor, nous ne pouvons le garder pour nous et le laisser enfoui. Partageons-le !

Cet amour du Christ nous est rendu également à chaque fois que celui-ci se donne pleinement à nous par l’Eucharistie. Celle-ci, « source et sommet de toute vie chrétienne  » (Concile Vatican II), nous permet de nous unir au Christ et ainsi faire toujours davantage l’expérience qu’il est :

  • Le chemin qui nous mène vers le Père
  • La Vérité qui rend libre (Jn 8,32)
  • La Vie éternelle qu’il veut partager avec chacun de nous.

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF