Souvenons-nous ! Maurice Halna du Fretay

lundi 18 août 2014
popularité : 2%

Né le 8 mai 1920 à Saint-Igneuc, d’une famille bretonne de vieille souche, il suit une brillante scolarité à l’école des Roches en Normandie, puis au collège de Dinan.

Cette ville possède un petit aérodrome où Maurice Halna du Fretay prend des leçons de pilotage. Avec encore un peu de patience, il parvient à acheter un petit avion d’acrobatie, un ZLIN XII 45 CV d’origine tchécoslovaque.

Puis la guerre éclate. Trop jeune pour être appelé, Maurice tente tout de même de rejoindre l’armée, mais sans succès. Le 2 octobre 1939, il parvient à signer un pré-engagement comme élève pilote à l’école élémentaire de pilotage n° 24 à Dinan.
Puis ce fût la débâcle et après un périple à travers la France, notre jeune breton est démobilisé et bien décidé à rejoindre le Général de Gaulle à Londres, il regagne sa chère Bretagne et la propriété familiale.

Mais Maurice Halna du Fretay, prudent, avait avant le début des hostilités, entièrement démonté son ZLIN XII et caché les différentes pièces de son appareil dans les nombreuses dépendances du Manoir.

Les semaines passent et le vent de l’aventure la tenaille toujours et après bien des hésitations, le ZLIN est remonté avec l’aide de camarades de confiance. L’heure du départ a sonné et Mauriece Halna du Fretay s’envole vers l’Angleterre avec un passager. L’avion parcourt l’allée, laisse le Manoir du Ranléon sur sa droite et s’élève doucement dans le ciel breton.
Après une traversée sans problèmes, il se pose dans un champ des environs de Dorchester. Il est en Angleterre et n’est plus vaincu.

Enfin c’est l’engagement dans les Forcces Aériennes Françaises Libres et un passage dans les écoles de pilotages de la Royal Air Force où il est breveté pilote et sert dans la chasse au sein d’une escadrille britannique.

Titulaire de la croix de guerre, l’Air Marshall Pattinson le décore de l’Empire Medal et le Général de Gaulle le fait compagnon de la Libération le 1er février 1941. Il est le 17e Français à recevoir cette haute distinction.

Après de nombreux combats avec le 174e Squadron de la R.A.F., il est engagé le 19 août 1942 avec son Hurricane n° HL 705 [1] dans les combats de Dieppe. La résistance allemande est importante et l’aviation alliée perd de nombreux appareils. L’avion de l’aspirant Maurice Halna du Fretay est gravement touché vers 14h00 et, plutôt que de s’écraser dans la Manche, le pilote parvient à diriger don appareil sur un emplacement d’artillerie et trouve la mort dans cette action. Il avait alors 22 ans.

Dans une lettre retrouvée par sa mère, dans ses affaires restées en Angleterre, il souhaitait que son cher Hurricane devienne son cercueil. Cette volonté lui fut accordée, qu’il repose en paix.

Prions pour lui.

à Maurice …
à Pierre …

Baronne Halna du Fretay
Ranléon le 18 août 2002



Portfolio

JPEG - 116.4 ko JPEG - 25 ko JPEG - 33.1 ko JPEG - 43.4 ko JPEG - 34 ko

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF