Salomon, vous êtes juif ?

vendredi 17 octobre 2014
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

… demande de Funès [1]

La généalogie a beaucoup de succès. Beaucoup d’enfants et de petits-enfants questionnent leurs parents sur l’origine de leur famille ; savoir d’où l’on vient et quels étaient les ancêtres, ce n’est pas une simple curiosité.
Des étudiants entreprennent en ce moment une année sabbatique en Terre Sainte, aux sources de la Foi, en quête de racines spirituelles. Ce n’est pas un phénomène nouveau, mais il s’amplifie.
Depuis Vatican II, le regard des chrétiens sur le judaïsme a évolué.
Dans le texte « Nostra aetate » du Concile :
« l’Église se nourrit de la racine de l’olivier franc(le peuple élu) sur lequel ont été greffés les rameaux de l’olivier sauvage que sont les Gentils ( les premiers chrétiens et nous autres). Ce texte devrait être la matrice pour les relations entre les chrétiens et le judaïsme ».
En venant en ce monde, Jésus s’est incarné dans un peuple, et a bénéficié de la culture et de la Foi des fils d’Abraham. Car Jésus était juif !
Cela rappelle l’histoire de ce rabbin qui arrive au Ciel, tout penaud « Je ne suis pas digne du ciel, explique le rabbin à l’Éternel ; mon fils est devenu chrétien.
Ne sois pas troublé pour cela dit Yahwe, je te comprends, mon fils a fait la même chose …

JPEG - 10.7 ko A Pilate qui lui demandait « Es-tu le roi des juifs ? Jésus répondit Tu le dis ! »

Il n’était pas venu pour abroger la Loi, mais pour la parachever.
Les premiers chrétiens l’ont bien compris ; à la « fraction du pain, « n’ajoutaient-ils pas ce qu’il connaissaient de la Bible, et notamment les psaumes ? Jésus n’ayant appris à ses disciples qu’une seule prière, le Notre Père. Les Commissions liturgiques n’existaient pas encore, mais le répertoire !

Paris a été marqué par la figure de Aaron Jean-Marie Lustiger. N’a-t-il pas rappelé et promu cette matrice commune que sont nos racines judaïques ? A chaque messe la liturgie nous propose un psaume et une lecture de l’Ancien Testament.

Alors si nous voulons connaître davantage notre héritage commun, nous pouvons suivre un colloque des Mardis des Bernardins sur Kto. Le dimanche 19 octobre s’ouvrira un colloque sur le thème : « La Promesse, de génération en génération », dans le sillage du Cardinal Lustiger, qui encourage à une plus grande compréhension de l’origine juive du christianisme.

Nos racines, nos gènes sémites, c’est de Funès qui serait surpris.



Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF