Église et Société : un dialogue fécond au service de l’homme et de l’Évangile

mercredi 12 novembre 2014
par   Catherine PIRON
popularité : 1%

Tel était le thème de cette journée du 12 octobre à Saint-Brieuc qui nous a permis de réfléchir sur la « Pensée sociale de l’Église »

Un petit rappel du passé :

Dès 1822, des prêtres et des laïcs catholiques mettent en place des institutions sociales pour faire face aux problèmes nouveaux de l’industrialisation. Puis des milliers d’ouvriers viennent en pèlerinage à Rome pour dire au pape Léon XIII « très Saint Père parlez !  » et c’est ce qu’il fait le 15 mai 1891 dans son encyclique « Rerum Novarum » où il écrira : « la richesse a afflué entre les mains d’un petit nombre et la multitude a été laissée dans l’indigence ».
A cette même époque Georges Bernanos n’écrit-il pas dans son « Journal d’un curé de Campagne : le travail n’est pas une marchandise soumise à la loi de l’offre et de la demande et l’on ne peut pas spéculer sur les salaires … »
C’est à ce moment là qu’une génération Rerum Novarum se lève. Puis est née la grande Action catholique du XXe siècle chez les ouvriers, chez les ingénieurs, chez les patrons, chez les agriculteurs et chez les femmes de tous milieux.
D’autres papes saisissent l’occasion de l’anniversaire de cette encyclique pour publier des textes et des messages : Pie XI en 1931, Pie XII en 1941, Jean XXIII en 1961, Paul VI en 1967 et 1971, Jean Paul II en 1981, 1987, et en 1991, puis Benoît XVI en 2009.

C’est le Père Armand Guézingar du diocèse de Quimper qui a été invité par notre diocèse pour présenter, développer, et nous faire connaître cette pensée .

  • On peut dire que la pensée sociale de l’Église est aussi vieille que l’Église, elle s’est engagée de multiples manières au cours de l’histoire et au service de la dignité de la personne, de la fraternité, de la justice. Elle est transmise par des écrits ou par oral à ceux désirant ajuster leur manière de vivre l’Évangile. C’est aussi un défi de société.
  • Le mot « social » a ici toute sa place ; « Le social, c’est le monde où grandit le royaume de Dieu. L’homme par sa nature profonde est un être social ». L’homme est une personne porteuse de droits.

    Et pourtant, la pensée sociale est mal connue du grand public. Le pape François le dit aussi : c’est gênant de parler d’éthique, c’est gênant de parler de pauvreté, c’est gênant de parler de Dieu, c’est gênant les déclarations d’autorité …
    Jean Paul II, lui, disait que « c’était un enseignement qui se formait à partir de la présence des chrétiens au milieu des situations changeantes du monde et de ses défis. »

« Ce sont ces quelques principes de respect de la dignité humaine et du bien commun, de la destination universelle des biens de la terre et de l’option préférentielle pour les pauvres, de la solidarité, de la subsidiarité et de la participation, qui guident aujourd’hui la réflexion et l’action de l’Église en matière sociale. »
cf : « Notre bien commun Conférence des Évêques de France service national famille et société »

L’après midi nous nous sommes répartis par groupes , et avons tenté de répondre à quelques questions. En voici deux qui nous ont semblé importantes :

  • Avez vous découvert des choses nouvelles que nous n’avions pas bien vu auparavant ou que nous avons tendance à méconnaître dans notre vie ou dans la vie du diocèse ?
  • Y a t-il des points que nous voulons retenir pour l’évangélisation dans notre diocèse ?

Et pour conclure, nous avons répondu qu’il faudrait mieux connaître les réalités dans les paroisses de notre diocèse et qu’un forum élargi avec d’autres acteurs, hors Église, pourrait nous éclairer.

Et nous, en quoi sommes nous acteurs de cette pensée sociale de l’Église, chez nous ?


Voir le site : Église et société un dialogue fécond au service de l’évangile

PS :

Pour nous éclairer et nous guider, 2 livres sont proposés, deux parcours à vivre en groupe :

  • Notre bien commun Conférence des Evêques de France service national famille et société. Ce livre peut être lu seul ou en groupe. Il propose un parcours pédagogique répondant aussi bien aux besoins des paroisses que des mouvements ou des petits groupes de chrétiens. Six thèmes traités.
  • Parcours ZACHEE, la doctrine sociale de l’Eglise dans la vie quotidienne Ed. de l’Emmanuel 2012

Un site à parcourir pour suivre l’actualité de la pensée sociale de l’Eglise : CERAS
www.ceras-projet.org/ ou www.doctrine-sociale- catholique.fr/


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF