L’Evangile du Dimanche 23 Novembre 2014

popularité : 2%

Le Christ, roi de l’univers. Ez 34, 11-17 ; Ps 22 ; 1 Co 15, 20-28 ; Mt 25, 31-46
Le Roi de l’univers, Ézéchiel nous le présente comme le berger de l’humanité qui veille avec tendresse sur chacune de ses brebis. Le psalmiste chante en écho « le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer ».
Selon les évangiles, Jésus prend à son compte la même image du berger. Il peut le faire puisque le Père « lui a tout soumis C’est bien lui qui apprête pour nous la table de l’Eucharistie. Son Esprit nous guide, nous rappelant ses paroles, nous aidant à les comprendre, nous donnant la force d’affronter et vaincre le mal.
Dans la parabole que nous entendons aujourd’hui, Jésus nous dit à quel signe il reconnaît notre foi en Lui, notre amour pour lui. En effet, Il est parmi les personnes affamées, sans-logis, sans vêtements, sans liberté, indignées ou désespérées… Si Jésus s’identifie à eux, s’il est là, parmi eux, aujourd’hui, alors l’Église est donc là aussi puisque l’Église dit la présence du Christ, qu’elle en est le sacrement. Sommes-nous de cette Église ?

 [1]

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25,31-46

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.
Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres :
il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ’Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde.
Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! ’
Alors les justes lui répondront : ’Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?
tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? ’
Et le Roi leur répondra : ’Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. ’
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ’Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges.
Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. ’
Alors ils répondront, eux aussi : ’Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ? ’
Il leur répondra : ’Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait. ’
Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »


Voir le site : Dimanche dans la ville


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF