Un riche héritage pour Paul Plantet

Après un cardinal et un évêque, Pordic donne un diacre à l’Église.
mardi 25 novembre 2014
par  Communauté Pastorale du Littoral Ouest
popularité : 1%

Pour un fils de Pordic, quoi de plus naturel que d’assumer l’héritage de Pordicais cités dans les archives de cette ville ? Sous réserve d’inventaire bien sur …

Un riche héritage dont vous, Paul Plantet, pourrez vous inspirer :

De César (enfin, un de ses lieutenants) établi aux Bernins, pour vaincre le village gaulois de Pordix, vous vous équiperez du casque du Salut, de l’armature protectrice de tous les dangers, brandissant l’oriflamme de la Foi. Ave Caesar qui morituri non te salutant !

Du Cardinal de Boisgélin,né à Equivy, endossez un peu de sa diplomatie, son sens de l’opportunité et surtout l’attention aux miséreux, lui qui fonda plusieurs institutions charitables, et n’hésita pas à prêcher devant le Roi des rappels évangéliques.

De Mgr Epivent, qui fut fait Chevalier de la Légion d’Honneur par l’Empereur Napoléon III à St Brieuc, vous imiterez son zèle pour l’instruction et le soulagement des pauvres ; sans oublier sa brillante éloquence, qui sera peut être utile pour vos homélies. Sa devise « Fide et Caritate », vous servira de chapeau de cardinal … (de vertu cardinale).

A propos d’homélie, pour écrire rapidement, car verba volent et scripta manent [1], oubliant vos logiciels, vous pourrez créer un nouveau Conen de Prépéan [2] numérique, lui qui inventa à Pordic la sténographie.

De Massignon [3], chantre des bonnes relations islamo-chrétiennes, vous vous lancerez dans l’œcuménisme admirant Abraham ce Père dans la Foi.

Pierre Marie Odio-Baschamps dont on connaît surtout la rue à Pordic pourrait être votre guide. Ce Prémontré de l’Abbaye de Beauport, dont on peut encore apercevoir les ruines à Kérity (Paimpol), fut recteur blanc d’ici, premier Maire de Pordic, et excellent gestionnaire ; il montra beaucoup de courage au château de Quintin où il fut économe de la détention, pendant la Révolution Française..

Contrairement à Louis Quéhé, parti défendre les États Pontificaux, gardez le sourire, mais de grâce évitez de faire le zouave …. pontifical ; cela ne sied plus avec l’étole que vous portez.

Après avoir salué Dame Anne Héloury, et prié son frère Saint Yves de Tréguier , vous arpenterez le viaduc de la Percée, entre Pordic et Plérin sur mer. Comme dit le pape François, démolir des murs, c’est bien ; mais bâtir un pont et être soi-même un pont entre les hommes, c’est merveilleux ; vous serez donc un peu « pontifex », au sens étymologique évidemment. Il ne s’agira pas de se prélasser.

Un engagement diaconal étant aussi conjugal, si vous pensez que quelqu’un a une dent contre vous, ou se trouve sans dents, vous ne manquerez pas de l’envoyer au Cabinet ad hoc, Anne lui donnera un rendez-vous.

http://www.pordic.fr/
http://www.pordic.fr/

Enfin, n’oubliez jamais le logo de Pordic, à défaut d’armoiries héraldiques, il porte deux bandes : Terre et Mer, une belle illustration, signalétique de la Baie de Saint-Brieuc,image emblématique du diocèse, maintenant que diacre, vous êtes attaché à l’évêché.

Bon et fructueux ministère Paul, les paroissiens de Notre-Dame de la Mer vont invoquer avec sérieux l’Esprit-Saint, en paroles nettement plus spirituelles.


PS :

ndlr : Merci aux auteurs du livre « Pordic … d’hier à aujourd’hui ».


[1locution latine qui peut se traduire en français : « les paroles s’envolent, les écrits restent ».

[2Louis Félix Conen de Prépean (1777 Poitiers -1837 Paris) est l’auteur d’une méthode de sténographie et son père était seigneur de Pré Péan en Pordic, manoir qui existe toujours - http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_…


Commentaires

Un riche héritage pour Paul Plantet
jeudi 27 novembre 2014 à 19h32 - par  le néel

Dimanche ou lundi d’autre sera chargée de faire une relation plus appropriée de la cérémonie. Quant à nous, fidèles à nos expressions habituelles un peu décalées, nous avons voulu faire paraitre ce billet, en toute amitié.« que peut-il sortir de bon de tel patelin . » est-il dit dans l’Evangile, eh bien Pordic peut être fier non seulement de l’héritage mais aussi du temps présent.
en union de prière
signé le scribe, copiste de service

Site web : un riche héritage
Un riche héritage pour Paul Plantet
mercredi 26 novembre 2014 à 08h38 - par  Paul

Quelle pression !
Tant d’illustres personnes me précèdent et moi qui ne veux être qu’un simple serviteur à l’image de Jésus.
Merci pour ce mot, merci pour vos prières à tous, qui, nous le sentons bien Anne et moi, nous portent en paix vers la célébration.
Oui, chemin de diacre et chemin de couple ! Mais attention, cela ne donne pas de favoritisme au cabinet dentaire !
Quant à moi, zouave, je suis, zouave je resterais. Sachant qu’un zouave doit aussi se reposer, je pense que j’arriverais de temps en temps à me coller au pilier ( cf pilier du pont de l’Alma, mais surtout pilier de la foi) pour rester sage.
Que le Seigneur nous garde tous dans sa joie et dans sa paix.

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF