Avent : Nous attendons en marchant …

jeudi 18 décembre 2014
par  Jean MABUNDI (Abbé)
popularité : 2%

Nous entrons dans une période liturgique où nous nous préparons à célébrer l’avènement du Seigneur Jésus, Celui qui est déjà venu et qui doit encore venir. En venant dans notre monde, il nous a déjà indiqué le chemin, la vérité … Il nous a laissé son Évangile. Nous préparer, c’est essayer de marcher vers lui. Cette attente chrétienne se veut ainsi une manifestation de notre fidélité dans la foi et un combat dans l’espérance.

Nous sommes comme ces serviteurs de paraboles, à qui le Maître a confié des biens à fructifier … des richesses intérieures et des dons naturels … de grosses responsabilités !
A son retour, il a demandé des comptes à chacun, parce que tous avaient reçu, chacun selon ses capacités. Certains ont travaillé et multiplié les richesses qu’ils avaient reçues ; un autre a eu peur, il a enfoui son talent dans la terre, il l’a rendu stérile et inutile presque … jugeant sévèrement que le Maître était un homme dur, exigeant … La peur de prendre le risque … La peur qui paralyse et tue !
Jésus nous a confié la responsabilité et la gestion de l’œuvre qu’il a commencée, le Royaume d’Amour pour tous. Une étonnante marque de confiance : Dieu qui nous invite à coopérer activement à bâtir son Royaume, une maison où beaucoup peuvent trouver leur demeure. A son retour, nous connaissons la question : ‘’Qu’as-tu fait de ton frère ?’’
Pendant ce temps fort de préparation à Noël, notre joie est de suivre le cortège de ceux qui ont su faire bon usage des talents reçus, qui ont osé prendre le risque et avancé au large, qui ont aidé hommes et femmes, grands et petits, pauvres et riches à tenir une place dans notre monde. Nous pensons à tous ceux que la vie a griffés dans la profondeur de leur âme et qui se replient sur eux-mêmes, à ceux qui se sentent agressés et blessés par le manque de fraternité, aux malades …
A un monde qui hésite, à une Église qui peine, à des chrétiens qui se sentiraient inutiles et manqueraient toute confiance en eux et en l’avenir, le message est clair :’’N’ayez pas peur’’ [1] ; ‘’le Seigneur ne vous enlève rien, il donne tout’’. [2]
Préparer Noël, c’est donc chercher à comprendre que Jésus s’est donné pour nous par amour, afin de nous rassembler tous dans un royaume où la loi suprême est celle de l’amour, ‘’pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien’’. (Tite2,14)
Bonne marche vers Noël à tous et à chacun.


[1Jean-Paul II

[2Benoît XVI


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF