L’Evangile du Dimanche 11 Janvier 2015

par  Sr Marie-Thérèse GUEHO
popularité : 1%

Baptême du Seigneur – Is 55, 1-11 ; 1Jn 5, 1-9 ; Mc 1, 7-11
« Ah ! si les cieux se déchiraient ! » s’écriait le prophète Isaïe. En effet, les cieux lui paraissaient fermés, Dieu lui paraissait absent, muet, faute de prophète. Des siècles plus tard, Marc relate l’expérience décisive que fait Jésus après son baptême : il voit « les cieux se déchirer ». Le croyant qui entend cette parole comprend que Dieu communique avec les hommes, se communique à eux en envoyant son Fils. Jésus entend la voix du Père : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé » . il comprend qu’il sera le roi que le peuple attendait. Jésus sent passer sur lui le souffle de Dieu, le « pneuma », l’Esprit comme un vol de colombe : son règne il l’établira, non dans la domination violente mais dans la justice, la paix, l’humble service ; Rempli d’Esprit Saint, il va maintenant accomplir sa mission de fils, d’envoyé du Père.
Par le baptême nous avons été plongés avec le Christ dans sa mort, ce que symbolise l’eau versée sur nous ; nous en surgissons pour vivre d’une vie nouvelle. Celui qui croit en Jésus- Christ, dit saint Jean, est né de Dieu .

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,7-11

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »
En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF