Homélie du dimanche 11 janvier 2015

« Tout homme qui aime le Père aime aussi celui qui est né de Dieu. »

Baptême de Jésus après Attentat Charlie Hebdo et l’assassinat d’otages
mardi 13 janvier 2015
par  Roland Le GAL (Abbé)
popularité : 1%

Frères et sœurs,

Nous célébrons ce dimanche la fête du baptême de Jésus. Par ce baptême, ce plongeon dans le Jourdain, c’est Dieu qui descend dans les eaux de la création pour venir à notre rencontre et manifester à chaque être humain, son amour. Ce qui se passe dans notre pays depuis mercredi dernier, doit aussi nous interroger sur notre manière de se situer aujourd’hui comme chrétien dans l’espace public, sur notre manière de comprendre et de dialoguer avec l’autre différent.

fr.123rf.com
fr.123rf.com

Or, l’une des paroles fortes que nous livre la Parole de Dieu, ce dimanche est cet extrait de la lettre de St Jean : « Tout homme qui aime le Père aime aussi celui qui est né de Dieu. » (1 Jn 5,1-9)

Prenons le temps de mesurer la pertinence de cette Parole.

Certains de nos concitoyens s’enferment dans la peur, dans la haine et la spirale de la violence. Ils le font en se prétendant investis d’une mission venant de Dieu. Or, se laissant manipuler par des fanatiques, ils deviennent à leur tour des fous du Mal.

Comme croyants, enfants d’Abraham, héritiers de la promesse et de l’Alliance voulue par Dieu avec son peuple, nous ne pouvons accepter que le nom de Dieu et la religion soient employés pour servir une cause qui détruit l’être humain et qui veut juger, punir, et tuer, les personnes pour leurs opinions, leur liberté d’expression, leur volonté de dénoncer les dérives barbares.

Notre Dieu est un Dieu de bonté et de compassion. Il porte sur chacun un regard d’amour et de tendresse. Pour lui, chaque être humain est digne de respect et de confiance. Chaque être humain est un être sur lequel il se penche pour l’accueillir, le chérir, lui ouvrir un chemin de bonheur, d’épanouissement, de liberté. Or, mettre notre confiance en ce Dieu d’Amour, Père, Fils et Saint-Esprit, que nous confessons notamment en faisant sur nous le signe de la Croix, c’est une invitation de chaque instant à nous tourner vers nos frères et sœurs en humanité, pour les accueillir, les aimer, les respecter, et ensemble, contribuer à l’avènement d’une société plus juste, plus humaine, plus fraternelle. A l’image de Jean-Baptiste qui affirme « qu’il doit diminuer pour qu’il grandisse » et «  qu’il n’est pas digne de délier la courroie de sa sandale », nous voulons toujours nous rappeler que nous sommes toujours le « petit de quelqu’un et le grand d’un autre ». (Chant catéchèse : On est toujours le petit de quelqu’un)

En ce sens, le baptême dans lequel nous avons été plongés un jour du temps, n’est pas simplement un rite célébré qui nous met uniquement en lien avec le Créateur. Il n’est pas une invitation à un repli sur soi. Il n’est pas le sceau qui nous ferait nous réfugier dans une relation divine à notre mesure, selon notre volonté. Mais le baptême est le signe et le symbole de notre mission de chrétien : être dans le monde, avec les autres, dans le dialogue et le respect des différences, être des témoins de l’amour de Dieu, des initiateurs d’une vie fraternelle, des acteurs de la recherche du Bien vivre ensemble, dans une même famille, dans une même commune, dans une même paroisse, dans une même région, dans un même pays, sur un même continent, sur une même planète.
Le baptême est une naissance : à chacun, à chacune, Dieu le Père, nous dit : « Tu es mon enfant bien-aimé, en toi je mets tout mon amour, en toi je trouve ma joie » (Mc1), pour que tu sois toute ta vie un vecteur de paix et un serviteur de la Bonté de Dieu, tel que Jésus son Fils, n’a cessé de le vivre et de le faire tout au long de sa vie terrestre. Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes invités à poser les bases d’une réelle renaissance pour que notre quotidien et notre pays puissent retrouver l’élan de l’espoir, de l’espérance, de la fraternité, de la cohésion, de la confiance.

Dans un temps de silence :
Prions pour les victimes du terrorisme, chez nous et dans le monde
Prions pour les familles touchées en plein cœur
Prions pour notre pays et pour la paix dans le monde !


Voir le site : Déclaration du Conseil Permanent des évêques de France

PS :

PS voir aussi la déclaration de notre évêque Denis Moutel et de l’église de France : article Sans la liberté d’expression le monde est en danger


Commentaires

Logo de Bernard LE NEEL
« Tout homme qui aime le Père aime aussi celui qui est né de Dieu. »
mardi 13 janvier 2015 à 14h32 - par  Bernard LE NEEL

Les musulmans commencent leur prière par Bismillah ! Dieu le Miséricordieux ;au nom du Dieu Amour on ne peut pas tuer.
Merci de votre homélie si forte, allant à l’essentiel.
en fils d’Abraham, acceptons cet héritage du Dieu Unique

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF