L’Evangile du Dimanche 8 Février 2015

Dimanche de la santé
par  Jean-Marie RABAIN
popularité : 1%

5e dimanche du temps ordinaire - Job 7, 1-4.6-7 ; Ps 146 ; 1 Co 9, 16-19.22-23 ; Mc 1,29-39.
La 1re lecture nous présente Job, un non juif abattu par la souffrance, non méritée et non expliquée. S’ajoute à cela l’absence d’une perspective de bonheur. Dans une telle situation, l’homme peut se demander s’il récolte ce qu’il a semé… et pourquoi cette souffrance. Le livre de Job ne donne pas d’explication. Le Christ ne l’expliquera pas non plus. Il est venu porter cette souffrance avec les hommes.
Le verset 3 du Ps146 affirme que « Dieu guérit les cœurs brisés, il soigne leurs blessures ». Plus loin, en finale : « le Seigneur élève les humbles ». Tout cela fait écho avec l’histoire de Job, qui a expérimenté le compagnonnage de Dieu durant la période la plus sombre de sa vie.
L’évangile de Marc nous situe à la sortie immédiate de la synagogue. Les expressions font du récit un reportage vivant. Remarquons aussi l’intervention et les gestes de Jésus : il la fit se lever en la prenant par la main. C’est le geste qui provoque la femme à se relever. L’essentiel est mis en valeur : Jésus est celui qui relève ! Notons que le verbe « se lever » consonne avec « se réveiller » lorsqu’il est question de résurrection dans le Nouveau Testament. Comprenons que l’autorité de Jésus est capable de remettre debout ceux qui sont malades, voire déjà morts. Plus loin, nous voyons que Jésus se retire dans un endroit désert pour prier, alors que tout le monde le cherche. Se retire t-il pour échapper aux demandeurs de signes et de guérisons magiques ? En fait, il se contente de chasser les esprits et briser les carcans qui entravent l’homme.

http://alecoutedesevangiles.mobiÉvangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,29-39

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.
Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.
Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »
Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

La fièvre la quitta, et elle les servait :


Voir le site : Dimanche dans la ville

PS :

http://alecoutedesevangiles.mobi/20…


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF