L’Evangile du Dimanche 15 Février 2015


6e dimanche du temps ordinaire -
Lv 13, 1-2.45-46 ; Ps 101 ; 1 Co 10, 31-11,1 ; Mc 1,40-45
La sévérité des prescriptions du Lévitique, en 1re lecture de ce dimanche, peut nous étonner. Ces prescriptions étaient toujours en vigueur au temps de Jésus. La maladie est considérée comme la conséquence du péché, et la lèpre est l’un des symboles de la déchéance. Notons que ce n’est pas à un médecin que le lépreux doit s’adresser mais à un prêtre qui, après examen, déclarait la personne impure ou non. Alors, le lépreux était condamné à vivre à l’écart de la société.. et du culte. Exclusion totale.
Le psaume relate la prière d’un malheureux qui s’épanche auprès de Dieu. La description de la situation de détresse utilise plusieurs registres : végétal, animal, corporel et naturel, pour montrer l’aspect inhumain de la souffrance. Il s’agit du peuple d’Israël qui souffre de la destruction de Jérusalem et demande au Seigneur de la reconstruire. Cela nous introduit à la supplication du lépreux…
Dans le récit de guérison relaté par Marc, ni le lépreux, ni Jésus ne respectent les règles en vigueur. L’homme à genoux aux pieds de Jésus alors qu’il ne doit approcher personne ; Jésus touche le malade (geste de compassion). « Si tu le veux, tu peux me purifier » - « Je le veux, sois purifié. » . La guérison des lépreux figurait parmi les signes auxquels on reconnaîtrait l’inauguration des temps messianiques. Cependant, Jésus ajoute à son geste une injonction catégorique de silence. Il ne veut pas qu’on se méprenne sur le sens de sa messianité. Il n’est pas le magicien attendu qui supprimera tous les maux de la terre ; ses attitudes et sa mission ne seront comprises qu’à la lumière de sa Passion-Résurrection

http://alecoutedesevangiles.mobiÉvangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,40-45

En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié.
Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. »
Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

Si tu le veux, tu peux me purifier st marc chap 1 v 40 à 45


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF