Ce n’est qu’un au-revoir !

mercredi 22 avril 2015
par  Bernard LE NEEL
popularité : 1%

Mardi 21 avril à 20h30, le père Jean Mabundi a réuni quelques dizaines de paroissiens, le noyau dur des forces vives de la Paroisse.

JPEG - 23.5 ko Invités à cette réunion inattendue « pour une heure » précisait-il, nous nous attendions à nous faire enrôler … dans la préparation du synode ; certains pensaient même qu’il était nommé évêque !
Bref, on s’attendait à tout sauf à ce qu’il annonce son départ.

Curé d’Etables-sur-Mer et ses 6 clochers depuis 7 ans, il fallait bien s’attendre qu’il n’y resterait pas jusqu’à la retraite.

En 7 ans, il s’en passe des choses ! L’évêché l’avait dans le collimateur, puisque plusieurs fonctions ou missions diocésaines lui furent confiées. On se doutait qu’un jour l’évêque lui confierait une paroisse plus importante, plus prestigieuse, tel est l’ordre normal.

7 ans ! comment résumer et évaluer la récolte de ce qu’il a semé ?

On pourrait retenir les grands moments, les événements comme la fête de l’Alliance, de l’Unité, son jubilé où on failli goûter les insectes. Plutôt que d’évoquer les faits visibles, au risque d’oublier de plus discrets tout aussi importants, le souvenir qui restera est sa personnalité.

Bien sûr il a fallu s’adapter à son rythme, parfois décalé au nôtre. Pour lui demain n’est pas aujourd’hui, il faut donc attendre. Quelle n’était pas notre surprise de recevoir des mails expédiés à 01h ou 2h du matin ?

Les Paroissiens sont toujours exigeants avec leur pasteur : ou il en fait trop ou pas assez.
Nous garderons entr’autres souvenirs, sa présence ô combien délicate et sa parole pertinente lors de célébrations douloureuses. Alors, quand il causait … il parlait bien ! ses paroles très humaines et denses portaient le message d’Espérance et de Foi.

Enfin, comme patron d’une paroisse, il a su s’entourer d’hommes et de femmes efficaces, que ce soit dans l’administration, la catéchèse, la liturgie, en somme dans tous les domaines.

Halte au panégyrique, nous perdons un être chaleureux, mais il n’est pas perdu pour tout le monde.
Bon vent Père en pays de Rance, c’est bientôt la Pentecôte, l’Esprit souffle vraiment où il veut.

… et Ayo kakaka enotounedjah Jean ! [1]


[1merci pour tout Jean


Commentaires

Ce n’est qu’un au-revoir !
vendredi 24 avril 2015 à 18h37 - par  le néel

Les paroissiens d’Etables ont découvert une spontanéité qui créait un climat convivial lors des célébrations dominicales. Les occidentaux sont plutôt coincés ; la décontraction n’empêche pas le respect du sacré, ce que le Père Jean a toujours manifesté.
A part le pape qui dit bonjour, bonsoir et bon repas à la fin de l’Angelus, nous ne sommes pas habitués à unn accueil chaleureux habituellement, alors merci Père du mot Bonjour
que nous devions rendre !

Ce n’est qu’un au-revoir !
mercredi 22 avril 2015 à 15h21 - par  kerprat

Singila mingi Baba Jean, be ti e na be ti mo, lakwe lakwe

Ce n’est qu’un au-revoir !
mercredi 22 avril 2015 à 14h56 - par  le néel

Nous n’oublierons pas sa spontanéité ; nos célébrations sont souvent coincées, le Jean crée de la convivialité, une certaine décontraction, tout en respectant le sacré.

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF