Questions à … des animateurs de jeunes

En route vers la profession de Foi

jeudi 21 mai 2015
par  Patrick BEGOS
popularité : 1%

Soixante à soixante-dix jeunes se sont réunis le 28 mars à l’Église du Légué, pour la journée de la Réconciliation. Ils cheminent vers la profession de Foi qui aura lieu le dimanche 31 mai. Un groupe d’enfants du caté a également participé à la cérémonie.

La profession de Foi

La profession de Foi concernera cette année une quarantaine de jeunes de la paroisse Notre Dame de la mer. Isabelle Ramet et Paul Plantet les préparent à cette étape importante.
« En début d’année scolaire, nous avons d’abord organisé une marche pour souder le groupe et faire en sorte que chaque jeune se mette en route », explique Isabelle. « Trois temps forts se sont ensuite succédé entre novembre et mars. Le premier sur le baptême, le second sur la profession de foi de Pierre et le troisième sur l’Annonciation à Marie ».
Ces trois temps forts se sont déroulés à l’école Jean Leuduger à St Laurent, le samedi, de 17h00 à 21h00. Après un temps d’accueil, les jeunes se réunissent par petits groupes pour réfléchir sur les thèmes retenus. « A partir de 20 heures, une célébration eucharistique regroupe les jeunes de la profession de Foi et les confirmands. Puis, nous mangeons tous ensemble, lors d’un pique-nique convivial et festif ». Les jeunes vont participer à une retraite les 2 et 3 mai à Cléguérec avant la profession de Foi qui aura lieu le 31 mai (à l’église Saint Pierre de Pordic).
« Après avoir eu la charge d’un groupe de caté, je suis devenu animatrice de profession de Foi en suivant le parcours de ma fille Clémence », poursuit Isabelle. « Cette animation m’a beaucoup apporté au niveau de ma propre foi en me permettant d’approfondir des passages de l’Évangile, au contact des jeunes ».
« Animer des groupes de jeunes, c’est ma mission de diacre », confie Paul. « On considère tous que les jeunes sont l’avenir, mais c’est à nous, adultes, de leur expliquer les bases de la Foi et de leur passer le relais. Nous sommes tous membres d’un même corps qui est l’Église. Nous devons aussi leur montrer que faire Église doit se faire dans la joie ».
« J’ai compris que la profession de Foi crée du lien familial et de la cohésion autour de la Foi. Elle interpelle les jeunes dans leur vécu de chrétien. Elle a sa raison d’être car c’est une étape vers le sacrement de confirmation. Lors de la retraite des 2 et 3 mai, le thème sera  »l’unité« . Nous voulons faire réfléchir les jeunes sur le fait que seul on est rien. Si on arrive à être unis autour de Jésus, on est beaucoup plus fort. Cette retraite devrait aussi susciter la joie commune du groupe d’aller ensemble à la cérémonie de profession de Foi ».

Elina, Jade, Erwanna, Clémence :
  • Participer à la profession de Foi nous fortifie pour croire en Dieu et avoir sa confiance.
    - C’est une étape qui permet de se faire de nouveaux amis, dans une bonne ambiance et d’avancer ensemble vers la confirmation.
  • Les rencontres du samedi soir sont vraiment l’élément fort de notre préparation avec des thèmes bien choisis qui nous aident dans notre cheminement.
    - La veillée entre jeunes et le pique-nique en commun sont festifs et enthousiasmants. Nous avons également apprécié la cérémonie du Pardon avec le questionnaire qui nous permet de réfléchir à ce qui peut être amélioré dans notre vie.

Père Roland : « Disciples et missionnaires du Christ »
Quand l’enfant est baptisé, les parents, parrain et marraine manifestent leur confiance en Dieu, au nom de l’enfant. Puis arrive le moment où c’est au jeune de dire : « Je crois, je reconnais la foi qu’on m’a fait découvrir. Je décide de vivre ma vie de chrétien ». C’est l’étape de la profession de Foi. Elle est souvent vécue par les jeunes comme un rite de passage de la foi d’enfant à une foi plus adulte, même si elle s’exprime au cœur de l’adolescence.
A la différence de la profession de Foi, la confirmation est un sacrement. C’est un acte du Christ qui signifie que les jeunes qui demandent la confirmation vivent de l’Esprit et sont invités à être témoins et disciples missionnaires tout au long de leur vie. L’Église a confiance dans les jeunes et compte sur eux pour être de vrais baptisés. Ils deviennent responsables de leur baptême, en le prenant réellement à leur compte pour porter des fruits. C’est un véritable acte de foi.
Deux gestes concrétisent la confirmation. L’imposition des mains manifeste un sentiment d’appartenance. L’Église reconnait que le jeune fait partie de sa famille. L’onction avec le saint chrême a deux significations. C’est une huile qui symbolise la pénétration de l’Esprit Saint et de ses dons dans le cœur des fidèles. C’est aussi un parfum qui nous invite à répandre la bonne odeur du Christ toute notre vie pour être de « mieux en mieux ».

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF