« il a visité son peuple … » - Mgr Moutel en visite pastorale

Zone de Plérin, Pordic, Etables S/Mer, Châtelaudren, Ploufragan, Quintin, Plaintel et Ploeuc-sur-Lié
vendredi 17 décembre 2010
par  Jean-Louis KERVIZIC, Jean MABUNDI (Abbé), Bernard LE NEEL
popularité : 1%

Jeudi 9 décembre, Mgr Denis Moutel est venu rencontrer les forces vives et l’ensemble des paroissiens de la zone pastorale périphérique de Saint-Brieuc.

Arrivé à midi au presbytère de Plérin, l’évêque a été accueilli par les prêtres de la zone :

  • G.Nicole et J.Mabundi pour les paroisses de Plérin, Pordic et Etables-sur-Mer.
  • M.Fleury pour la paroisse de Ploufragan.
  • M. Gauthier de Chatelaudren.
  • Y.Poilvet de la zone pastorale de Quintin et les paroisses de Plaintel, Ploeuc-sur-Lie et Quintin.

Après un temps de prière, animé par l’abbé Michel Fleury, l’évêque a partagé le repas convivial qu’une escouade de dames dévouées avaient concocté sur place.
Ce repas méridien a permis aux quinze prêtres de fréquenter en toute simplicité le pasteur diocésain, qui se souvenait déjà de tous leurs prénoms.

Dès 14h45, en promenade digestive, cet aréopage clérical s’est dirigé vers les salles paroissiales, pour une approche plus ciblée de la réalité de cette zone.

A vrai dire, cette « zone » n’étant pas une entité particulière, ce fut plutôt l’occasion pour l’évêque d’être informé sur les réalités humaines, économiques, sociales , éducatives où sont implantées les paroisses.

  • Ploufragan apparut une ville riche de sa culture sociale (mémoire de cheminots) et surtout de l’excellence intellectuelle du zoopole et des centres de formation qui y gravitent : un fleuron de recherche international !
  • Poursuivant la visite, Plaintel et Ploeuc, unissant leur synergie industrielle et sociale, laissaient apparaître leur dynamisme, l’importance nationale des plants de pomme de terre en surprenant plus d’un.
  • L’Argoat, avec les deux cités de caractère Quintin et Chatelaudren, riches de leur passé, mais non figées dans l’ Histoire , surent briller par leur réussite dans la formation, Centre Jean XXIII et Coat an Doc’h.
  • Enfin la visite du Goëlo , le littoral-ouest, donnait l’occasion de caractériser Plérin, si bien situé près de la RN12 et le bord de mer au tourisme familial, au monde de la plaisance et de la pêche.

Des intervenants qualifiés présentaient les enjeux de leur domaine et répondaient aux interrogations de l’évêque. Mgr Moutel a montré son désir de bien connaître les réalités humaines de son diocèse, chaque paroisse étant insérée dans un tissu humain, économique (industriel et agricole), social et éducatif.

Les directeurs de lycées, Yann Coulouarn et Jean-Claud Daniel, ont décrit la vie de leurs établissements, les réussites, les attentes et les préoccupations, notamment financières pour l’avenir.

A Jean-Michel Le Goux, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de présenter l’ampleur du technopôle de Ploufragan, ses structures et ses liens avec les mondes agricoles , et l’importance des labos ciblant les santés animales et par là humaines !

Le thème de cette rencontre d’après-midi étant le tourisme et la formation dans notre petite région, il appartenait à Jean Mabundi de présenter une synthèse originale en s’appuyant sur l’expérience du Lycée Hôtelier de Saint-Quay-Portrieux. Par l’art de la table, les métiers de bouche et ses différentes facettes - service à table, préparation des plats- cette formation réunit deux composantes significatives de la zone : tourisme et formation, l’emploi qualifié étant la sanction, donc l’insertion professionnelle.

Enfin, à 17 heures, des représentants des forces vives devaient exposer au nom de leur propre engagement, en moins de 5 minutes, les réussites - car il y en a- les difficultés et les attentes de ce laïcat responsable car mandaté par l’Eglise. On put ainsi entendre des représentants de la catéchèse, de la fraternité des malades, de l’action catholique ouvrière, des préparations aux sacrements, des équipes de funérailles.

A 18h30, c’est en Eucharistie que la rencontre du pasteur et du peuple chrétien trouvait son achèvement, et sa source d’action. Fervente, chantante et priante, cette assemblée communiait en action de grâces….pour mieux servir.

Le dernier temps fort de cette rencontre avec notre Pasteur, autour de 20h00 : les EAP (Equipes d’Animation Paroissiale ou Pastorale).

Un modeste buffet froid a permis aux convives de faire connaissance Il s’agit des femmes et des hommes étroitement liés au curé sous le rapport de la responsabilité pastorale.

Comme l’écrivait le pape Jean-Paul II : « Lorsque la nécessité ou l’utilité de l’Eglise l’exigent, les pasteurs peuvent, selon les normes établies par le droit universel, confier aux fidèles laïcs certains offices et certaines fonctions qui, tout en étant liés à leur propre ministère de pasteurs n’exigent pas cependant le caractère de l’Ordre ».

La soirée fut dynamique. EAP après EAP, toutes ont rendu compte de leur façon concrète, sur chacune des paroisses, de rassembler et d’animer les communautés chrétiennes dans la fidélité à l’évangile et à la mission de l’Eglise.

Toutes ont rendu compte de l’espérance qui les anime, en lien avec d’autres nombreux partenaires, au service de leurs paroisses.

Tout n’a pas été dit en une journée, mais tout a permis à notre Evêque, successeur des Apôtres, de percevoir les réalités sociales, professionnelles et ecclésiales, les chances, les fragilités et les questions que connaît le peuple de Dieu dans ce département des Côtes d’Armor.

Notre Pasteur a remercié le dévouement ecclésial de ces personnes qui offrent leur disponibilité et leurs compétences à cause de Jésus-Christ et de son Evangile ; il les a exhortées à vivre de l’Espérance que donne le Christ lui-même.

Les membres des EAP de la zone pastorale

Les membres des EAP de la zone pastorale


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF