De la Tour de Babel à la Pentecôte !

Journée de l’Unité !
lundi 1er juin 2015
par  Jean MABUNDI (Abbé)
popularité : 1%

C’est après son baptême dans le Jourdain que Jésus commence son ministère parmi nous. Cette vie publique s’ouvre sur l’annonce de la Bonne Nouvelle aux peuples de la terre.

En effet, Capharnaum est à cette époque un brassage des populations, le lieu que différents peuples fréquentent pour des raisons de commerce. Ces peuples sont déjà de toutes nations, langues, cultures et croyances.
A la Pentecôte, à Jérusalem, il est évoqué la présence de tant de gens de nombreux pays, qui parlent des langues différentes : “des habitants de Parthes, Mèdes et Élamites, de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, des bords de la mer Noire, de la province d’Asie, de la Phrygie, de la Pamphylie, de l’Égypte et de la Libye proche de Cyrène, Romains résidant ici, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes…”. Et tous comprennent ce que disent les apôtres ; ils le comprennent dans leur langue maternelle.

Les Apôtres qui parlent et annoncent la Bonne Nouvelle en public sont les mêmes qui s’étaient enfermés dans la sécurité de la chambre haute, derrière des portes closes, après les événements de la mort de leur maître. Ce sont les mêmes Apôtres que la Résurrection n’a pas encore totalement rassurés… L’accueil de l’Esprit a changé leurs peurs en engagements courageux et remplacé leur cœur de pierre en cœur de chair.

Là est le message de la Pentecôte : devenir une Église qui sort des sacristies, qui refuse d’échapper aux réalités de la vie ; une Église qui ouvre ses portes toutes grandes à tous et s’efforce d’être un signe de l’amour de Dieu au milieu de notre monde. Saint Paul nous convie à devenir une Église inondée de “l’amour, la joie, la paix, la bonté, la générosité, la fidélité, la gentillesse, le contrôle de soi”, les fruits de l’Esprit. Car dit-il encore : “celui qui n’a pas l’Esprit du Christ ne lui appartient pas”.

Quelle Église voulons-nous ? Cette question à la fois simple et musclée mérite une réponse de notre part, nous qui nous réclamons du Christ. Voulons-nous une Église “Tour de Babel’’ ? Celle des gens qui parlent différentes langues et ne se comprennent pas ? Église de la Pentecôte, nous voulons, chacun, appartenir à notre pays et garder notre langue, mais qui comprendre ce que disent les apôtres, ce que dit l’Esprit à toutes les nations.

La question que nous pose la Pentecôte est celle de savoir comment nous essayons, nous Église, de nous faire comprendre par tous et de nous joindre à toutes les cultures. Comment vivre l’unité dans la diversité et le respect dans la divergence ?

Habité par ces interrogations, je vous ai proposé la Journée de l’Unité, non pas comme une simple détente, mais comme une véritable démarche et une profonde recherche. Qui que vous soyez, sentez vous accueilli le dimanche 14 juin au parc de la mairie de Plourhan. Qui que vous soyez, accueillez vos frères et sœurs à cet endroit, en humanité d’abord et dans la foi si vous y croyez. “Nul n’est jamais trop pauvre pour n’avoir rien à donner …’’ (Diaconia 2013)

Bienvenue et Bonne fête à tous !


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF