Message de Noël 2010 de Mgr Denis Moutel

dimanche 19 décembre 2010
popularité : 1%

Message de Noël 2010
Mgr Denis Moutel
Evêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Dans quelques jours, c’est Noël … Depuis longtemps déjà, les rues et les enseignes accrochent notre regard et notre désir. Les enfants se réjouissent et brûlent d’impatience, les petits et les grands veulent faire plaisir et se réunir en famille. D’autres ont plus de peine à se mettre au diapason de la fête parce qu’ils éprouvent un sentiment de solitude ou d’échec. La crise aussi pourrait nous laisser, non sans raison, dans l’inquiétude ou la morosité.

Et pourtant, lumière, joie, paix, pardon peut-être, les évocations de Noël sont là. Pourquoi douter de notre sincérité quand nous portons ce désir de rencontre et de paix ?

Oui notre cœur bouge à Noël ! … nous nous sentons capable d’aimer, un peu plus que d’ordinaire. Pourquoi ? D’où vient donc ce mouvement qui nous saisit au plus intime de nous-mêmes et qui nous rapproche aussi les uns des autres ? Est-ce à cause d’un passé, de la tradition émouvante de la crèche et des sapins ? Il est vrai que Noël marque un anniversaire : un enfant est né, un jour du temps, ce jour qui marque le début de notre ère.

En regardant l’enfant né à Bethléem nous ne sommes pas tournés vers le passé, nous comprenons aussi quelque chose de notre avenir. Car si notre cœur bouge de générosité ou de désir de paix, c’est parce que nous sommes faits pour cela : nous sommes faits pour aimer toujours ; nous sommes faits pour vivre heureux dans l’unique famille de Dieu. Si c’est vraiment notre avenir, alors autant commencer tout de suite !

Dans la nuit de Noël, les églises seront bondées. Nous entendrons de nouveau le récit évangélique de la nativité. Voici que le ciel semble s’ouvrir pour inonder de lumière et de chants célestes un petit coin de terre à Bethléem : « il vous est né aujourd’hui un Sauveur » ! Autrement dit, l’Amour et la Vérité ne sont pas enfermés dans le ciel de Dieu, mais ils sont offerts à tous les hommes qui s’ouvrent à cette Bonne Nouvelle. Dieu, l’au-delà de tout, Dieu-avant-nous est aussi Dieu-pour-nous et Dieu-avec-nous, l’Emmanuel ! Il vient transformer nos cœurs et nous sauver de la tristesse et du péché !

Et c’est notre humanité, c’est l’existence de chacun, qui prend alors une valeur infinie, depuis ses origines jusqu’à sa mort. Demandons-nous comment nous allons prendre soin à Noël de ceux, proches ou lointains, les plus petits, les plus oubliés, dont la vie est si précieuse aux yeux de Dieu.

+ Denis Moutel
Evêque de Saint-Brieuc et Tréguier.


Portfolio

JPEG - 62.6 ko JPEG - 68.6 ko JPEG - 64.2 ko JPEG - 85.2 ko

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF