A Carnoët, un projet « fou » pour l’éternité

lundi 21 septembre 2015
par  Patrick BEGOS
popularité : 1%

Située au cœur de la Bretagne centrale, la Vallée des Saints abrite déjà plus de 50 statues de saints bretons en granit. Au fil des ans, leur nombre ne cesse de s’accroître.
Carnoët est une petite commune rurale près de Callac, à moins d’une heure de voiture de St Brieuc.

A la sortie du bourg, la route serpente au cœur de la campagne vers la chapelle Saint Gildas. C’est là que se dresse la Vallée des Saints.
La colline est un véritable livre d’histoire et de géographie à ciel ouvert avec des vestiges gallo-romains, la présence d’une motte féodale du Ve siècle, et en contrebas, la belle chapelle st Gildas du XVe siècle. Ce promontoire offre une perspective remarquable à 360° sur les trois départements des Côtes d’Armor, du Finistère et du Morbihan. C’est surtout un site magique où trônent une cinquantaine de statues de saints bretons.

 Plus de 100 000 visiteurs l’an dernier

Depuis 2009, le site accueille des statues monumentales en granit breton, mesurant plus de 4 mètres de haut et pesant chacune près de 15 tonnes. Elles ont été réalisées par des sculpteurs passionnés, une bonne douzaine, le plus souvent finistériens ou costarmoricains, avec des figures connues comme Patrice Le Guen, Kito, Inès Ferreira, Fabrice Lentz … L’objectif de ce projet fou pour l’éternité est d’atteindre 1000 statues de saints d’ici 25 ans.

L’endroit est à l’écart des grandes routes touristiques de Bretagne et pourtant La Vallée des Saints dont l’accès est gratuit a déjà vu passer plus de 300 000 visiteurs depuis son ouverture dont 102 000 en 2014. Sur le premier semestre 2015, la progression de la fréquentation serait de 25 % et la notoriété du site ne cesse de s’accroître : près de 40 % des visiteurs de la période estivale seraient des résidents hors-Bretagne dont 10 % d’étrangers.
Devenue étape incontournable du Centre-Bretagne, la Vallée des Saints est en passe de devenir l’un des sites emblématiques de toute la Bretagne.

 Philippe Abjean et Sébastien Minguy

A l’origine du projet, Philippe Abjean, une figure du Léon. Il y a 20 ans, attristé de voir les paroisses se vider, il a décidé d’entrer en résistance contre ce qu’il appelle « le défaitisme de l’Eglise » et de montrer que rien n’est inéluctable. Il relève le défi avec d’abord le Tro Breiz qu’il remet au goût du jour en 1994 et dont le succès grandissant va bien au-delà d’une quête spirituelle. Il a mis sur les chemins de Bretagne des femmes et des hommes de tous âges, de toutes opinions et de toutes origines sociales qui redécouvrent souvent leur patrimoine et leur identité.
Et puis, voici six ans, est né, avec Sébastien Minguy, ce projet encore plus fou de rassembler sur le site de Carnoët, les sculptures monumentales, statues-menhirs du millier de saints qui ont dessiné le visage de la Bretagne lors des grandes migrations d’Outre-Manche aux Ve et VIe siècles. Au fil des ans, le projet se concrétise. Aux 50 statues déjà en place vont se rajouter cette année les 13 en cours de sculpture. Au rythme actuel, le projet des cent statues pour 2018 devient réalisable.

 Une galerie prodigieuse

La galerie des personnages ressuscités aujourd’hui sur la colline de Carnoët est prodigieuse. Les sept saints fondateurs de la Bretagne trônent autour de la motte féodale. D’autres bien connus comme Gildas, Hervé, Herbot, Ronan … et des moins connus comme Derrien, Mérec, Tugen … sont installés sur la colline face à un paysage breton grandiose.
Ces statues nous parlent de la Bretagne bien sûr et de son évangélisation. « Les légendes qui entourent ces personnages, reconnus  »saints«  par la volonté populaire, sont intimement liés à l’histoire de la Bretagne entre le Ve et le VIIe siècle », souligne Philippe Abjean. « Ces vies des saints, conservées et embellies au fil des siècles, ne sont autres que les mythes de fondation de nos paroisses. Elles sont notre mémoire lointaine ».

 Elles paraissent vivantes

Ces statues de nos vieux saints ne sont pas muettes. On dirait qu’elles sont vivantes, qu’elles nous parlent tellement leur expression suscite notre imagination. Bientôt, avec les nouvelles technologies, une simple application numérique suffira à déclencher la voie de ces géants de pierre dès qu’on s’en approchera. Les belles histoires de Saint Brendan sur sa baleine, de Saint Hervé et de son loup apprivoisé, de Sainte Gwen, la prodigue aux trois seins … n’auront plus de secrets pour les visiteurs.
Dès le début, les granitiers bretons se sont engagés dans le projet de la Vallée des Saints en apportant leur savoir-faire. Le granit marque profondément l’identité de la Bretagne dans ses paysages et dans les ouvrages civils et religieux que les bâtisseurs ont construit au fil des siècles. Avec plusieurs bassins d’extraction dans la région, (Lanhélin, Louvigné, Perros-Guirec, Languédias, Brennilis-Huelgoat, Bignan …), les granits bretons offrent une bonne palette de coloris et de qualité.
Le projet de la Vallée des Saints n’aurait pu aboutir sans l’aide des « Compagnons ». Ces personnes, entreprises et associations, au nombre de 2 300 aujourd’hui, financent les statues. De nombreuses entreprises ont mis la main au portefeuille. L’une d’entre elles a par exemple offert à la Vallée son premier « couple de saints » actuellement en cours de sculpture : Konan et Azenor, fille du roi de Brest au VIe siècle et qui se trancha un sein pour sauver son père de la morsure du serpent, incarnation du mal.

Quelques dates clés du projet

Février 2009

Le lancement officiel du projet, l’association est reconnue d’intérêt général à caractère culturel. Les granitiers bretons annoncent leur soutien au projet de la Vallée des Saints et s’engagent à fournir sous forme de mécénat les 7 premiers blocs de granit.

Juin 2009

A St Pol de Léon, 7 sculpteurs bretons ont pris leurs quartiers d’été sur la place de la cathédrale. Ils façonnent les premières statues de l’aventure. Ce sont les 7 saints fondateurs de la Bretagne : Brieuc, Corentin, Malo, Patern, Paul-Aurélien, Samson, Tugdual.

Septembre 2009

Douze communes sont candidates pour accueillir la Vallée des Saints. L’association retient Carnoët et sa butte St Gildas chargée d’histoire et offrant une vue panoramique. « Carnoët était la commune la plus centrale, la plus petite et la plus pauvre. Le projet se veut un outil de développement économique en plus de ses valeurs historiques et patrimoniales », souligne Philippe Abjean.

Octobre 2009

Les premières statues sont transférées à Carnoët. Autour des vestiges de la motte féodale, les statues des saints fondateurs de la Bretagne sont installées, chacune est orientée vers son évêché, à l’image d’une grande table d’orientation.

Mai 2010

Saint Yves rejoint la Vallée des Saints. En 2010, deux chantiers sont lancés pour 6 nouvelles statues : Anne, Gildas, Herbot, Hernin, Patrick, Santig Du.

Juillet 2011

Sept sculptures supplémentaires (Hervé, Idi, Karanteg, Guiriec, Clair, Thélo, Tugdual), portent à 20 le nombre de statues.

Juin-septembre 2012, 2013 et 2014

Les chantiers se succèdent durant l’été portant à 50 statues le nombre total de statues.
2015 : On s’active dans la cour
Grâce à la mobilisation toujours plus importante des compagnons et des mécènes, l’association organise deux chantiers cette année. Le premier en juin-juillet pour sculpter Ste Eodez, St Yvi, Ste Azenor, St Trifin, St Goneri et St Goustan. Le second en août-septembre pour St Tunvez, St Rioc, St Konan, St Meen. Le financement de deux autres sculptures est déjà bien avancé : Ste Enora, St Elouan.


PS :

Pratique
La Vallée des Saints Carnoët (ouvert toute l’année, accès gratuit)
tel 02 96 91 62 26
www. lavalleedessaints.com


Portfolio

St Guirec Ste Azenor St Konogan JPEG - 77.8 ko

Commentaires

Logo de Jean-Louis KERVIZIC
A Carnoët, un projet « fou » pour l’éternité
mardi 22 septembre 2015 à 10h26 - par  Jean-Louis KERVIZIC

Exact … c’est simplement un copier/coller du texte.
Merci.

A Carnoët, un projet « fou » pour l’éternité
lundi 21 septembre 2015 à 11h09 - par  Jean

Attention, il ne faut pas mettre l’accent sur le « e » de vallées, les adresses de sites webs ne supportent pas les accents.

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF