L’Evangile du dimanche 27 septembre 2015

par  Sr Marie-Thérèse GUEHO
popularité : 2%

Vingt-sixième dimanche du temps ordinaire - Nb 11, 25-29 ; ps18 ; Jc 5, 1-6 ; Mc9, 38-48
« L’Esprit souffle où il veut !. »
Moïse, lors de la longue marche dans le désert, se réjouissait que l’Esprit se manifeste en-dehors de la tente de la rencontre ; il souhaitait même qu’il soit répandu sur tous. : « Ah ! si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux pour faire de son peuple un peuple de prophètes ! ». Personne n’a le monopole de l’Esprit Saint « Celui qui n’est pas contre nous est pour nous ! », disait Jésus. Tous les efforts accomplis par les hommes de bonne volonté pour plus de justice, de vérité, de paix contribuent à la venue du Royaume de Dieu. Dans l’Église coexistent des sensibilités, des mouvements divers qui portent du fruit. Nous sommes invités à ouvrir notre cœur à la liberté créatrice de l’Esprit de Dieu. La deuxième partie de l’évangile de ce jour souligne l’importance de la solidarité, de l’entraide dans la communauté chrétienne, avec une attention particulière envers les plus faibles, ceux dont la foi est plus fragile. En ce jour du pardon de Notre-Dame de la Mer, n’est-ce pas l’occasion de nous ouvrir à la diversité et aux richesses de ceux que nous allons rencontrer ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9,38-43.45.47-48

En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. »
Jésus répondit : « Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ; celui qui n’est pas contre nous est pour nous.
Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.
« Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.
Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas.
Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.
Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,
là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF