L’Evangile du Dimanche 4 Octobre 2015

par  Jean-Marie RABAIN
popularité : 2%

27è dimanche du T.O.
Gn 2,18-24. / Ps 128(127),1-2.3.4-5.6. / Heb. 2,9-11. / Mc 10,2-16.
« Il n’est pas bon que l’homme soit seul… » L’homme sans parole et sans amour, ce n’est pas bon. Dieu crée alors la femme ; il donne à l’homme la possibilité de connaître le bonheur et de construire son existence avec un être qui lui sera égal et complémentaire. Egale, car la femme est ‘‘prise du côté de l’homme’’, et complémentaire car elle est une partie de lui-même dont il ne pourra jamais se séparer.
Pour connaître le bonheur, le psalmiste nous incite à être à l’écoute du Seigneur et vivre du travail de ses mains. Une longue vie est promise à l’homme et un avenir pour la cité. Cela ne paraît pas si simple, et la controverse de Jésus avec les pharisiens le montre. Jésus remonte alors aux écrits de la création pour dire ce qu’il juge essentiel : l’égal responsabilité entre l’homme et la femme. Il pointe aussi la dureté du cœur de l’homme, figé dans ses attitudes, pour insister sur la nécessité de se laisser déplacer par l’influence de Dieu. L’allusion aux enfants, confiants et ouverts, renforce son propos. L’homme est une créature inachevée. Par la femme, Dieu lui a donné la possibilité de s’achever dans la rencontre de l’autre, à tout moment de la vie.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,2-16

Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? »
Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »
Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle.
Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme.
À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question.
Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle.
Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »
Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement.
Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. »
Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.


Voir le site : Dimanche dans la ville

PS :

Pour les enfants, il existe aussi une lecture de l’évangile
http://www.theobule.org/saison/rent…


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF