Accueil et hospitalité, selon les Religions du Livre

jeudi 15 octobre 2015
par  Bernard LE NEEL
popularité : 2%

Il est beaucoup question d’accueil des étrangers en ce moment, et c’est heureux de voir cette générosité se manifester.
Mais pour les Religions du Livre, l’accueil va au-delà, et implique l’hospitalité.

Hospitalité renvoie à hôte, ce terme ambigu de la langue française qui désigne autant celui qui reçoit et accueille que celui est reçu. Hospitalité c’est un précepte commun aux religions du Livre.
Pour la Bible et d’abord Israël, Abraham offre l’hospitalité sous le chêne de Mambré, y accueillant des étrangers qui s’avèrent être des anges. Les Hébreux, expatriés d’Égypte , puis à Babylone, seront invités à cultiver l’hospitalité :
« La loi sera la même pour le citoyen et pour l’étranger, en résidence parmi vous…
 »
(Ex 12, 49).
« Si un étranger réside avec vous dans votre pays, vous ne le molesterez pas. »
Dans le droit hébreux, l’étranger est l’égal des juifs (Exode, 12,49) L’hospitalité est un devoir légal et moral :
« l’étranger qui réside avec vous sera pour vous comme un compatriote et tu l’aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers au pays d’Égypte »(Lv 19, 33-34)

Pour les Musulmans, l’hospitalité est aussi une valeur fondamentale. Le Professeur Massignon [1], impressionné par l’hospitalité accordée par un bédouin, au risque de sa vie, en fera un thème privilégié de sa vision de l’Islam. Abraham avait chassé Ismaël et sa mère au désert, les condamnant à une vie d’errants ; mais « à l’heure providentielle symbolique », dixit Massignon, le peuple arabe donnera naissance à Mohammed. Expatrié, lui aussi, fuyant La Mecque pour Médine, il y sera accueilli, fondant ainsi l’hospitalité légendaire des Bédouins.

Enfin, fils d’Abraham également, les Chrétiens sont invités à l’hospitalité, fleur de Charité. « J’étais étranger, et tu m’as accueilli », dit Jésus. Saint Paul dans l’épitre aux Hébreux insistera « N’oubliez pas l’hospitalité, car, grâce à elle, certains, sans le savoir, ont accueilli des anges ».
La civilisation occidentale a été marquée par certaines idées devenues monnaies courantes, sinon modèles, pour le Monde. Les droits de l’Homme sont une résurgence des préceptes chrétiens.. Il est certes de nombreuses situations où ces principes ne sont pas appliqués.
Il faut dire que les mots sont parfois ambivalents :
Hôte, hospes est proche de hostis l’ennemi ; xenos qui signifie étranger, a malheureusement donné aussi xénophobie. On voit que l’hospitalité est une vertu exigeante.
Les pays qui se disent redevables de cet héritage de Fils d’Abraham, ne devraient pas oublier cette base d’humanisme.L’Islamisme, le Sionisme et le Frontisme en sont des exemples.

« L’hospitalité est un devoir, dit Platon le plus sacré de tous, on ne peut pas l’enfreindre »


[1Professeur Louis Massignon, Islamologue ( 1883- 1962)


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF