Vivre le temps de Dieu

mercredi 5 janvier 2011
par  Marie-Aimée ROUAUX
popularité : 1%

  • L’Esprit et l’Epouse disent : Viens !
  • Que celui qui entend dise : Viens !
  • Que celui qui a soif vienne,
  • Que celui qui le veut reçoive de l’eau vive gratuitement … (Ap 22,17)

Le temps de Noël avec les fêtes de famille, les lumières et ses clinquants, est déjà du passé et nous avons retrouvé le temps de nos habitudes en attendant de nouveaux espaces prometteurs.

Liturgiquement, après les fêtes de l’Epiphanie et du Baptême de Jésus, nous
serons, en église, dans le temps dit « ordinaire », avant d’entrer en Carême et de fêter Pâques.

Mais qu’est-ce que le « temps ordinaire », le chrono de la vie quotidienne ?
Et qu’en est-il du Messie que nous avons fêté il n’y a pas si longtemps ?

A-t-il disparu de notre horizon quotidien parce qu’une fête en a remplacé une autre ?

Si Jésus est le Messie attendu par Israël pendant tant de siècles, si Jésus est pour les chrétiens le Christ, Messie Crucifié-Ressuscité, alors nous croyons qu’Il transcende nos vies ordinaires en un temps que nous sommes invités à vivre, pour Dieu et pour les hommes.

Ce temps du Christ-Messie qui nous est imparti, n’est pas le temps chronologique de l’enfance à la vieillesse au fil des années, mais Il le transfigure par la grâce de sa Venue dans notre monde. C’est le moment présent, celui où l’on peut lui dire à chaque instant : « Viens ! » - « Oui, Je viens bientôt », dit Jésus, Je suis l’alpha et l’Omega, le Premier et le Dernier, le commencement et la fin » (Ap 22,12).

Jésus, le Christ, transcende le temps.

Ne disons pas : « Il reviendra », mais « Il vient ». Il frappe à notre porte à chaque instant de notre vie, il vient nous nourrir de son pain et nous abreuver de l’eau de sa grâce.

Le temps en Christ est plus que notre chrono biologique et social. Il vient lui redonner du goût, le transformer dans son rapport aux réalités du monde.

C’est l’Apôtre Paul qui a le mieux exprimé cela dans ses Lettres, car il a fait l’expérience fulgurante, sur le chemin de Damas, de la rencontre inattendue avec Jésus, le Crucifié-Ressuscité. Transformé par la Présence vivante du Christ, il n’a eu de cesse de ne vivre qu’en Lui et pour Lui. Vivre avec le Christ dans le temps de Dieu et témoigner de Lui.

Comme le soulignait Monseigneur André Vingt-Trois lors d’une Conférence de Carême sur Jésus Messie :

« La messianité de Jésus de Nazareth, mort et ressuscité, fait entrer l’homme tout entier, dans l’offrande de sa vie, en action de grâce à Dieu  »


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF