Sketch en 3 tableaux

Noël avec Joseph, comme si vous y étiez

II Joseph et Marie - An 1 AD
mercredi 23 décembre 2015
par  Bernard LE NEEL
popularité : 2%

Joseph seul, puis arrivée de Marie

Joseph
Ne crains pas, Marie, je suis au courant … J’ai reçu la visite de l’ange Gabriel cette nuit, il m’a annoncé la réalisation de l’espérance d’Israël.

Marie
Oui, Joseph, voilà que je porte en moi la Promesse faite à nos Pères. Le Seigneur a fait pour moi des merveilles, Saint est Son Nom.

Joseph
Je respecte ton secret et ton silence, Marie, garde bien ces événements dans ton cœur.
Quant à moi, j’obéis, ne suis-je pas moi aussi serviteur du Seigneur ?
C’est pourquoi j’ai pris la décision de te couvrir socialement, désormais tu es mon épouse, Marie : ainsi personne ne pourra te traiter de fille-mère, ni te qualifier de mère porteuse. Oui, tu es ma femme désormais, et je serai un père pour notre enfant. Je lui donnerai mon nom. Nous l’éduquerons selon la Loi.
Tu vas me dire, il n’y a pas encore d’école libre ni de jésuites à Nazareth… Oui, c’est vrai. Mais notre enfant nous allons le former nous-mêmes, dans notre famille ! Il ira à l’école de Marie ! Il aura une institutrice pour lui tout seul, ma Vierge Sainte en personne, tu te rends compte !

Instant de silence, sonnette de vélo

Marie
Tiens, voilà le facteur.

Joseph
Qu’est-ce que c’est ? Encore des impôts des publicains, je parie !
Marie regarde l’enveloppe avant de la tendre à Joseph. Elle lit :
Joseph, le charpentier… C’est pour toi. Apparemment ça vient du Gouvernement de César…

Joseph
Oh la la, donne voir. Pourvu que je ne sois pas réquisitionné par l’Occupant pour le STO, le travail obligatoire pour l’Empire, il ne manquerait plus que ça !
Il ouvre le courrier
Ah non, ouf, c’est juste pour mettre à jour la liste électorale. Je dois aller m’inscrire à la mairie de Bethléem, puisque c’est le lieu de ma famille, de ma tribu. Aïe, il faut y aller avant le 31 décembre, dis donc ! Çà ne m’arrange pas du tout, mais alors pas du tout.

Marie
Eh bien, n’y va pas…

Joseph
Hein ? Tu rigoles : un édit de César… pas moyen d’y couper. Tu connais la sauvagerie de ces troupes gestapistes, euh romaines, on n’a pas le choix, on doit obéir.
Le plus tôt sera le mieux… Mettons que je parte demain, je suis de retour dans une semaine. Tu vois, je ne te laisserai pas longtemps seule, ma chérie. Et puis, j’y pense, pourquoi n’irais-tu pas chez tes parents ?

Marie
Oh, je t’en supplie, Joseph, ne me laisse pas seule ici. Je suis bientôt à terme…

Joseph
On n’a pas eu d’échographie, si ?

Marie
Non, mais c’est la pleine lune la semaine prochaine…

Joseph en aparté
(La lune ? Pourquoi pas une étoile dans le ciel, tant qu’on y est ? Une étoile de David ?)
Bon, c’est OK. J’ai une idée : si on empruntait l’âne de tes parents ? Et pour que ce soit encore moins fatigant, on peut prévoir deux étapes courtes, qu’est-ce que tu en dis ?

Marie
Super ! Aller à Bethléem, quelle aventure ! J’en connais, qui voudraient bien y aller, tu ne crois pas ?

Joseph
Hum, dans ton état c’est quand même risqué. La fatigue du voyage, et cætera… Sans compter que trouver un motel à cette période de l’année, ça ne va pas être des plus faciles… Et si tu mettais au monde l’Enfant à Bethléem… ? Le bruit que ça ferait dans ta famille !…dans ta famille et ailleurs ! J’entends déjà les Romains dire dans leur langue : Puer natus in Bethléem.

Bon, ben, je sais ce qu’il me reste à faire : préparer ma caisse à outils. Et toi, tu as plutôt intérêt à préparer le trousseau… au cas où.
C’est peut-être pour bientôt, Noël… euh, la naissance …


PS :

Suite et fin demain 24 décembre


Commentaires

Noël avec Joseph, comme si vous y étiez
mercredi 23 décembre 2015 à 17h29 - par  jeanne Cotel

Cela m’ a bien plu et fait sourire, j’ attends la suite….
Bon Noêl. en famille.
Je vous embrasse

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF