Sketch en 3 tableaux

Noël avec Joseph, comme si vous y étiez

III à Bethléem - An 1 AD
jeudi 24 décembre 2015
par  Bernard LE NEEL
popularité : 2%

Joseph (prévoir un berceau)

Déjà quinze jours que Jésus est né ! Et moi qui pensais que ce serait une naissance normale ! Tu te rends compte, Marie ? L’accueil des Bergers avec leurs troupeaux, quel capharnaum ! C’était sympa leur accueil ; et les anges qui chantaient Gloo o o !
C’est de bon augure pour notre enfant…
Quand il sera grand, il entrera triomphalement dans Jérusalem, le Fils de David, le Messie, j’en rêve déjà.
Un arc de triomphe, un parterre de Fête-Dieu plein de rameaux…Hosanna, Hosanna !

Marie
Ne rêve pas trop, Joseph, les voies de Dieu sont impénétrables. Pour l’instant il nous faut envisager le retour à Nazareth. Plus tôt nous partirons, plus tôt nous serons chez nous. Tu sais bien que les grands-parents ont toujours hâte de découvrir le nouveau-né. Tels que je connais mes parents, ils ont dû déjà diffuser les faire-part.

Joseph
Oui, tu as raison, nous partirons demain matin dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne nous partirons…
Pour le moment, reposons-nous, il faut prendre des forces pour la route.

Au cours de la nuit, l’ange Gabriel apparaît à Joseph

Gabriel
Joseph, Joseph ! Ne t’affole pas, c’est encore moi , Gabriel.

Joseph
C’est pas un cauchemar au moins ?

Gabriel
Non non, c’est moi. Y a un problème, mon pauvre Joseph… Hérode est furieux. Il s’estime avoir été trompé par les Mages ! Parce qu’ils sont partis, les chameaux, euh, avec leurs chameaux ! Ils sont partis par un autre chemin, sans lui rendre compte de quoi que ce soit ; même pas un courriel !
Bref, je ne sais pas comment mais Hérode a appris que « le roi des juifs » est né. Et lui, tu parles, il n’a pas envie d’être détrôné. Ça se comprend ! Les Romains seraient les premiers à se moquer de lui : deposuit potentes de sede … qu’ils diraient, les Romains.

Joseph
Hérode, ce vieux renard ? Je me demande bien ce qu’il peut craindre d’un nourrisson !

Gabriel
Je suis d’accord avec toi, mais il faut croire qu’il a perdu la tête. Dans sa crainte d’être détrôné, figure-toi qu’il a décidé de massacrer tous les enfants de moins de deux ans. Ca craint pour l’enfant-Dieu !

Joseph
Hein ? Mais c’est pas possible quand même !

Gabriel
Si, hélas, c’est la stricte vérité. Mais ne t’inquiète pas, le Tout-Puissant a tout prévu. Il te demande de partir dès cette nuit en exil : tu traverses le Sinaï , tu fais étape au Mont Athos le temps d’une prière, puis tu rejoins la ville de Mataréa. Il y a déjà des familles juives dans cette ville, tu y seras en sécurité avec Marie et l’Enfant. Un conseil : n’oublie pas ta caisse à outils, il y a du travail pour toi là-bas.
Joseph
Nos pères ont traversé le désert pour venir ici, et toi tu me demandes de refaire la Pâque à l’envers, c’est bien ça ? Enfin bon, si c’est la volonté de l’Eternel…

L’ange
Merci de ton obéissance, Joseph. Et bon courage. Marie et toi, avec l’Enfant, vous serez accompagnés d’anges gardiens : crois-moi, c’est bien mieux qu’un bison futé !
L’ange s’en va…

Joseph réveille Marie :
Marie, réveille-toi, debout. Nous partons tout de suite, Hérode en veut à l’Enfant. Si nous restons ici, il va Lui arriver malheur. Vite, il est grand temps ! on plie bagage et on s’en va.

Marie
Où ça ?

Joseph
En Égypte. Oui, on émigre en Égypte, c’est la volonté de Dieu.

Marie
Je suis la servante du Seigneur, fiat ! Ne n’avons pas à nous inquiéter, Joseph, le Tout-Puissant renverse les puissants de leur trône et élève les humbles. Il comble de biens les affamés, et accueille les émigrés.
Et puis, il faut voir le bon côté des choses : je te mitonnerai de bons petits plats aux oignons d’Égypte ! Mataéra, rien à voir avec Lampedusa !

Fin


Commentaires

Noël avec Joseph, comme si vous y étiez
dimanche 3 janvier 2016 à 15h39 - par  Maurice Sauvé

Amusant : Bernard, tu as beaucoup de talent.
J’ai essayé de copier-coller sans succès. Pourrais-tu m’envoyer les 3 actes du texte, pour le partager avec mes confrères.
Merci et Bonne Année !
Maurice

Noël avec Joseph, comme si vous y étiez
samedi 26 décembre 2015 à 18h08 - par  jeanne Cotel

Toujours plaisant à lire,remanié pour notre époque.Je
m’ imagine très bien les scènes.
Bonnes fêtes de fin d’ année 2015.
Jeanne

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF