L’Evangile du dimanche 14 février 2016


1er dimanche de Carême
Deut. 26,4-10. / Ps 91(90),1-2.10-11.12-13.14-15. / Rm 10,8-13. / Lc 4,1-13.
Tenaillé par la faim et la fatigue durant 40 ans, le peuple hébreu est soumis à l’épreuve de la foi dans le désert. Cette épreuve qui dure le temps d’une vie humaine, trouve écho dans la démarche du carême.
La longue marche du peuple hébreu vers la liberté accompagne l’expérience éprouvante de Jésus. Elle rejoint aussi notre faim de pain, faim de vivre et d’être reconnu. Soumis nous-aussi aux tentations, la faim de pain représente nos convoitises, l’obsession de posséder ce qu’il y a de mieux. Surgit alors la tentation d’être le plus brillant, dominer, forcer l’admiration par nos exploits et nos réalisations. Des tentations, ou plutôt une seule : le culte de soi, sous une infinité de formes, qui peut aboutir à défier Dieu. Si tu es le Fils de Dieu, tu peux faire toi-même ton bonheur… choisir la puissance pour réaliser tous tes projets… et prendre des risques extrêmes, à l’égal de Dieu. Tentation de posséder : les biens, les autres, Dieu. Est-ce le but d’une vie humaine ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4,1-13

En ce temps-là, après son baptême, Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert
où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.
Le diable lui dit alors : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »
Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. »
Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre.
Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux.
Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »
Jésus lui répondit : « Il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte. »
Puis le diable le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, d’ici jette-toi en bas ;
car il est écrit : Il donnera pour toi, à ses anges, l’ordre de te garder ;
et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
Jésus lui fit cette réponse : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.

Podcast de RCF 22 Côtes d’Armor : l’Évangile du dimanche est lu et commenté tous les vendredis à 11h00 et 19h30 autour de la table par Anne Motte et l’abbé Loïc Le Quellec.


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF