A Pâques, vivre les passages de notre vie avec Jésus Christ !

lundi 21 mars 2016
par  Guy MARZIN (abbé)
popularité : 1%

Si nous faisons attention, nous remarquons que notre vie est maquée par de nombreux passages.
Ces passages sont parfois célébrés par une belle fête. Je pense au passage de l’enfance à l’adolescence, puis à l’âge adulte. Il y a aussi les examens de passage. Il y a le passage d’une vie de célibataire à une vie conjugale ou une vie de religieux ou de prêtre. Il y a le passage d’une vie active à une vie de retraité. Et puis, il ne faut pas oublié que pour tout le monde il y a la mort corporelle, le grand passage, un jour, au terme de notre vie terrestre…

A chaque fois, nous quittons une situation pour entrer dans une autre. Pour vivre un passage, il faut souvent quitter pour trouver, perdre pour gagner, donner pour recevoir, mourir pour vivre… Ces passages sont parfois douloureux à vivre. On a du mal à quitter pour trouver, à mourir pour vivre.. ! C’est là qu’il faut méditer sur la Pâque de Jésus.
Le mot Pâque veut dire passage.
La fête de Pâques, sommet de l’année liturgique pour les chrétiens, que allons célébrer à la fin du mois de mars, vient éclairer tous les passages que nous avons à vivre et qui marquent notre existence.
Célébrer la Pâque de Jésus c’est célébrer le passage de la mort à la résurrection. C’est croire, qu’avec l’aide de Dieu, la force de l’Esprit, la vie est plus forte que la mort. C’est croire que la mort n’aura pas le dernier mot.
Célébrer la Pâque de Jésus c’est croire qu’en vivant le message de l’Évangile nous entrerons dans une vie nouvelle, dès maintenant et pour toujours.
Pour que nos passages soient habités de la Pâque de Jésus, il y a une « clé » à recevoir !
Cette clé c’est la foi. Cette foi qui a animé les femmes venues au tombeau, « le premier jour de la semaine » (Jean 20, 1), et ensuite les apôtres, suivis de toute une longue lignée de chrétiens au cours de l’histoire.
« La foi est une manière de posséder déjà ce qu’on espère.. » dit la lettre aux Hébreux (Hébreux 11,1). On n’entre pas dans la foi en la résurrection de Jésus par des arguments ou une démonstration, on entre dans la foi en faisant l’expérience de la présence de Dieu, l’expérience de son amour pour nous… L’important ce n’est pas uniquement de parler de Jésus, de sa mort et de sa résurrection, mais surtout d’avoir une vraie relation d’amitié avec lui. D’accepté de recevoir de lui.
En méditant les Évangiles, en célébrant les sacrements, en posant des actes de justice et de paix, nous vivons les passages de nos vies autrement. Nous les vivons en union avec la Pâque de Jésus mort et ressuscité, et ça change tout !
« Si quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né » dit Saint Paul. (2 Corinthiens 5,17)

Oui ! Que la Pâque de Jésus illumine de sa force tous les passages que nous avons à vivre.

Joyeuse fête de Pâques 2016 à tous.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Noel
Bannière denier
Bannière RCF