L’Evangile du dimanche 13 mars 2016


Cinquième dimanche de carême – Is 43, 16-21 ; Phi 3, 8-14 ; Jn 8, 1-11.
Rien ne sert de rester figé sur le passé. Dieu fait toujours du neuf ; « je fais un monde nouveau, ne le voyez-vous pas » ? dit Dieu à son peuple, par la voix d’Isaïe. Si je laisse Dieu passer dans ma vie, rien ne sera plus comme avant ; c’est sans doute ce qui s’est passé lors de la rencontre de Jésus un jour, au temple de Jérusalem, avec des hommes venus voir Jésus, avec l’intention de le condamner en même temps qu’une femme adultère. Jésus leur propose à tous de choisir la vie. Ceux qui s’apprêtaient à lapider la femme s’en vont. Que deviendront-ils ? La parole de Jésus aura-t-elle résonné en eux et changé leur regard ? La femme, jugée, condamnée, déjà, se retrouve soudain au cœur de la miséricorde et de la lumière Jésus relève la tête pour s’adresser à elle, il lui donne la parole, la faisant enfin exister, et la parole qu’il lui dit, la libère du cercle de condamnation et de mépris, où elle est enfermée, la parole de miséricorde lui ouvre un avenir : « Va , désormais ne pèche plus ! »
L’Esprit du Christ continue avec nous de faire un monde nouveau. C’est aussi un long chemin à parcourir et avec l’apôtre Paul je peux dire courageusement : « je ne suis pas encore arrivé, mais je poursuis ma course… »

Evangile de Jésus Christ selon saint Jean 8,1-11.

En ce temps-là, Jésus s’en alla au mont des Oliviers.
Dès l’aurore, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner.
Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en situation d’adultère. Ils la mettent au milieu,
et disent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère.
Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu ? »
Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre.
Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. »
Il se baissa de nouveau et il écrivait sur la terre.
Eux, après avoir entendu cela, s’en allaient un par un, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu.
Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-ils donc ? Personne ne t’a condamnée ? »
Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

Podcast de RCF 22 Côtes d’Armor : l’Évangile du dimanche est lu et commenté tous les vendredis à 11h00 et 19h30 autour de la table par Anne Motte et l’abbé Loïc Le Quellec.


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF