L’Evangile du dimanche 3 avril 2016


2e dimanche de Pâques
Act. 5,12-16. / Ps 118(117),2-4.22-24.25-27a. / Apoc. 1,9-11a.12-13.17-19. / Jn 20,19-31.
La 1re communauté chrétienne est encore pleine du Souffle du Ressuscité, vivant sous le signe du partage. L’activité intense et miraculeuse des apôtres provoque la conversion d’une quantité d’hommes et de femmes. Les signes et prodiges sont la manifestation du Salut, l’accomplissement d’une parole efficace. Ce bref récit invite l’Église à être une communauté de disciples plantée au milieu du monde pour y faire entendre l’Évangile. Les lieux sont multiples pour laisser Jésus-Christ œuvrer à travers nous. Ce récit fait écho à la vision de Jean, à Patmos : porte-lumière du Ressuscité, l’Église (7 chandeliers) est appelée à manifester dans le monde Celui qui est la Lumière.
Cela dit, prenons en compte notre tendance humaine. Comme les disciples, nous pouvons être témoins des merveilles de Dieu puis être captés par notre quotidien, les urgences et distractions. Nous sommes tentés de chercher Dieu ailleurs ou dans l’impossible, alors que Dieu nous attend là où il nous a placés pour réaliser ses merveilles, dans l’ordinaire de nos vies. Faut-il épuiser nos forces à chercher (toucher) Dieu, alors que nous pouvons montrer par notre vie que l’amour est plus fort que la haine, la vie plus forte que la mort.

A l'écoute des Evangiles (http://alecoutedesevangiles.mobi/) Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,19-31

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint.
À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »
Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre.
Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Podcast de RCF 22 Côtes d’Armor : l’Évangile du dimanche est lu et commenté tous les vendredis à 11h00 et 19h30 autour de la table par Anne Motte et l’abbé Loïc Le Quellec.

Lecture du livre des Actes des Apôtres :


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF