L’Evangile du dimanche 17 avril 2016

par  Jean-Marie RABAIN
popularité : 2%

4e dimanche de Pâques
Act. 13,14.43-52. / Ps 100(99),2.3.5. / Apoc. 7,9.14b-17. / Jn 10,27-30.
Une question fondamentale pour les 1res communautés chrétiennes : devaient-elles ou non ouvrir aux païens la promesse de salut réservée à Israël ? Paul, invité à prendre la parole, en profite pour annoncer les mystères du salut aux Juifs… et aux païens acquis à des règles religieuses juives. Cette prédication eut un tel retentissement qu’elle attira presque toute la ville et la forte hostilité des Juifs à l’égard de Paul. Ce qui permit à l’Église de découvrir la dimension universelle de sa mission.
Jean le visionnaire évoque aussi une grande foule venue de la grande épreuve de la foi (fidélité malgré la faim, l’oppression, l’injustice) pour entourer son pasteur et accéder à la source de vie. Cette image du pasteur est dans la réponse de Jésus à ses opposants du Temple. Il leur signifie qu’il est bien le Messie et affirme : « Le Père et moi, nous sommes UN ». Nous sommes invités à suivre le Christ - notre Pasteur - jusqu’au bout de notre chemin terrestre, truffé de multiples épreuves humaines de la foi.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 10,27-30

En ce temps-là, Jésus déclara : « Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent.
Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main.
Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père.
Le Père et moi, nous sommes UN. »


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF