La promesse de l’Esprit

dimanche 1er mai 2016
par   Catherine PIRON
popularité : 1%

« Si vous, vous m’aimez, vous vous appliquerez à suivre mes commandements. Moi je prierai le Père et il vous donnera un autre Défenseur qui sera toujours avec vous. C’est lui l’Esprit de vérité » (Jean 14, 15-17)

Dans notre paroisse, des confirmands se préparent à recevoir le sacrement de confirmation et chemineront ainsi jusqu’en novembre prochain. C’est à nous, accompagnateurs et catéchistes, de leur permettre « d’ouvrir leur cœur » afin de recevoir cette force qui vivifie, console, inspire, fortifie et conforte notre foi, dans une foi vivante et joyeuse.

Un très beau chant à l’Esprit nous dit :
Le Vent souffle où il veut,
Et toi tu entends sa voix,
Mais tu ne sais pas d’où il vient,
Et tu ne sais pas où il va, le Vent

Ces jeunes seront-ils prêts aussi à le saisir, l’entendre et l’accueillir, lui le Défenseur, le Paraclet ? Et nous, ne serons-nous pas frileux et peureux comme les apôtres après la mort de Jésus ? Ferons-nous confiance à l’Esprit saint dans nos vies et saurons-nous le reconnaître là où on ne l’attendait pas ?

Ce chant « Le vent » a ému jusqu’aux larmes toute une assemblée de personnes détenues dans un établissement pénitentiaire où nous nous rendions, Yves et moi-même, le samedi et le dimanche, en région parisienne. Et ils le chantaient encore dans les couloirs de l’établissement, jusqu’à leur cellule. L’Esprit était là, au rendez-vous, chaque jour il œuvrait en eux dans ces murs. Ils se rendaient service les uns les autres, alertaient les surveillants si l’un d’eux allait mal, se mettaient au service de la bibliothèque ou dans d’autres lieux de la prison.

Nous, nous l’invoquons quand nous avons besoin de Lui, mais après, souvent on l’oublie.

Lors de la précédente confirmation en 2015, avec notre évêque nous avons chanté :
Esprit de sainteté, vient combler nos cœurs
Tout au fond de nos vies, réveille ta puissance.
Chaque jour, fais de nous des témoins du Seigneur.
Tu es la lumière qui vient nous éclairer,
Le Libérateur qui vient nous délivrer
Le consolateur, Esprit de vérité,
En toi l’espérance et la fidélité.

Ces paroles à elles seules résument bien ce temps de Pentecôte (ou « Chavouot » en hébreux qui rappelle la transmission des tables de la loi à Moïse)
Puissions-nous, nous aussi, nous ouvrir à l’intelligence de la foi.
Faisons confiance et, ne l’oublions pas, il est près de nous, comme une présence invisible, qui ne nous quitte pas.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF