Questions à ….. des bénévoles du Secours Catholique

70 ans du Secours Catholique : « Fraternité en marche : tous acteurs »

lundi 4 juillet 2016
par  Patrick BEGOS
popularité : 1%

1946-2016 : 70 ans d’engagement pour le Secours Catholique. Un anniversaire fêté à Pontivy, le 5 juin par près de 3 000 personnes, dont Sœur Marie, Nelly Aulanier, Nelly Ollivier, Marcelle Jacquet, Sœur Thérèse … et une quinzaine de paroissiens. Elles racontent ce qu’elles ont vécu.

 Que représente cet anniversaire ?

Il était important de marquer cet évènement. Près de 3 000 personnes étaient présentes à Pontivy : bénévoles, personnes accueillies, amis, invités … En 2015, en Bretagne, le Secours Catholique a apporté son aide à 32 000 personnes, grâce aux 3 700 bénévoles réunis dans 147 équipes locales. Comme l’a rappelé Jean-Yves Huet, président régional du Secours Catholique : « célébrer cet anniversaire, c’est proclamer la joie de la rencontre de l’autre dans la différence, c’est attester de faire de tous des acteurs de la fraternité, … c’est manifester sa volonté de contribuer à la construction d’une société juste et fraternelle…. ».

 Comment s’est déroulée la journée ?

Après le trajet en car, nous avons débarqué au Lycée du Gros Chêne, point de rassemblement de tous les participants des Côtes d’Armor et point de départ de la marche vers Pontivy. Chaque diocèse avait ainsi son lieu de départ et nous avons tous convergé vers le Parc des Expos de Pontivy. Sous le soleil, nous avons cheminé sur 5 km, en longeant le Canal, dans une ambiance sereine et festive. Familles avec enfants et poussettes, personnes seules, fauteuils roulants,… chacun a pu faire connaissance de l’autre.
Ce qui nous a frappés en arrivant au Parc Expos, c’est l’alignement des bannières et oriflammes confectionnés par chaque équipe du Secours Catholique. Orange, vert, rouge, bleu… Chacun portait un foulard à la couleur de son diocèse. Après l’apéritif, nous avons partagé ensemble le pique-nique.

 Y-a-t-il eu des témoignages ?

L’après midi a démarré par une animation qui a permis de regarder le passé, l’aujourd’hui et l’avenir du Secours Catholique. Un film a ainsi retracé le démarrage du Secours Catholique sous l’impulsion de Jean Rodhain en 1946.
L’aujourd’hui a été illustré par des saynètes montrant les difficultés rencontrées pour résoudre des problèmes de logement ou autre mais aussi insistant sur le fait que nous avons tous besoin les uns des autres. Même celui qui n’a rien peut donner quelque chose. En échangeant nos savoirs, en partageant les astuces, on peut mettre en place des solutions …

 Et l’avenir comment le voyez vous ?

Une table ronde a permis d’aborder le rôle du Secours Catholique, demain. « Longtemps, nous avons « fait pour les personnes ». Il faut maintenant « faire avec elles ». Nous voulons que les personnes qui vivent dans la pauvreté soient les premiers acteurs de leur développement. Nous travaillons en réseau car tout le monde n’a pas les mêmes compétences : l’aide aux familles, aux prisonniers, aux migrants … Nous sommes complémentaires et nous avançons aussi en collaborant avec les autres associations. Un autre axe de travail consistera à décloisonner, à mutualiser nos actions en partenariat avec les associations des autres départements bretons » ont dit les intervenants

 Cette journée a également été vécue dans la spiritualité ?

La célébration de la messe, présidée par Mgr d’Ornellas entouré des trois autres évêques bretons, de nombreux prêtres et diacres, a été un moment fort de la journée. Le texte évangélique, gestué, nous a montré la force des paroles de Jésus. Tout au long de la célébration, nous avons senti monter l’intensité de la prière. Dans son homélie, Mgr d’Ornellas nous a encouragés à rejoindre les personnes en précarité et à œuvrer ensemble pour plus de solidarité. Pour illustrer son homélie, il a inventé un nouveau mot : « frèrer », pour nous inciter à être plus proches les uns des autres.

 Au niveau national, une nouvelle stratégie a été élaborée ?

Oui, elle a été détaillée par Véronique Fayet, présidente nationale. Ce sont nos orientations pour les dix ans à venir. Elles peuvent se résumer en quatre points :

  • La reconnaissance des savoirs des personnes en précarité. On ne fait plus pour les exclus mais avec eux, car chacun a des talents. Par exemple pour l’aide alimentaire, les gens concernés disent qu’ils ont honte de demander. Nous nous orientons vers les tables ouvertes et les épiceries solidaires.
  • l’accès aux droits : économiques et sociaux, loisirs, culture, spiritualité, éducation. Les familles recherchent une écoute, une oreille attentive. Chacun est accueilli dans sa différence.
  • l’action contre les inégalités territoriales. Dans les secteurs ruraux en difficulté, dans les quartiers de ville dits de relégation, le travail ne manque pas.
  • la création de rencontres interculturelles, interreligieuses. La société se déchire : musulmans et chrétiens, riches et pauvres, nord et sud. Nous voulons être artisans de paix et de dialogue, faire en sorte que les personnes de cultures et de religions différentes puissent se rencontrer et œuvrer ensemble.
    Au travers de ces orientations, c’est tout le Secours Catholique qui veut montrer qu’il forme une immense famille et représente une force capable de faire bouger la société.
Le ressenti de quelques participants :
  • Cette journée fut une fête fraternelle, très bien organisée, dans une ambiance joyeuse avec de nombreux enfants.
  • C’est émouvant de voir tout ce monde, des bénévoles mais aussi beaucoup de personnes accueillies par nos équipes.
  • La présence active des participants m’a impressionnée. Nous avons partagé un moment de plaisir tout en réfléchissant à l’avenir.
  • Les chantiers sont nombreux. Il nous faut maintenant travailler au sein des équipes locales et avec les gens de l’extérieur.

Le mot de l’abbé Roland Le Gal :

C’est avec joie que j’ai rejoins le rassemblement du Secours Catholique pour l’anniversaire des 70 ans. J’ai été impressionné par la qualité des intervenants lors de la table ronde et par leur conscientisation, aux réalités de chez nous et d’ailleurs, notamment grâce au travail de Caritas International. Puis, la célébration a été un événement source de toute cette générosité vécue au quotidien, en se laissant accueillir par ce « Dieu qui vient nous visiter » en son Fils Jésus et qui nous rejoint dans nos limites, dans nos fragilités, nos pauvretés. « Relève-toi ! » Les textes de la liturgie de ce dimanche résonnaient encore autrement par la diversité des membres du Secours Catholique réunis autour des 4 évêques de la Bretagne administrative. Nous avons vécu l’Évangile en acte en permettant à chacun de mettre ses compétences au service de l’ensemble, en laissant le souffle de l’Esprit nous bousculer pour continuer de vivre en « disciple-missionnaire ». Merci pour cette magnifique journée et pour les énergies mises en œuvre à sa réussite.

Ce qui fonctionne concrètement dans la paroisse :

  • Le groupe des Amarrés du Légué se retrouve chaque mercredi pour échanger sur les joies et les difficultés de chacun. Un groupe de prière, issu de Diaconia, se réunit toutes les 6 semaines pour partager la Parole de Dieu.
  • le groupe chargé de mettre en place des micro-crédits apporte à quelques personnes l’écoute, la recherche de solutions et éventuellement le coup de pouce financier, au bon moment, pour rebondir et éviter de tomber dans la précarité.
  • l’accompagnement et le soutien des personnes en situation de précarité en faisant en sorte qu’elles soient acteurs de leur développement. Le Secours Catholique est un lieu de parole, d’entraide et d’engagement contre toutes les formes de pauvreté.
  • l’accompagnement scolaire s’est mis en place à Pordic pour 5 à 7 enfants et autant de bénévoles qui bénéficient d’un local mis à disposition par la mairie.
  • Contact Secours Catholique tel 07 86 17 83 37
    pour les personnes de la paroisse qui ont besoin d’aide.
  • Contact Secours Catholique pour les nouveaux bénévoles
    tel 02 96 62 22 24 68

« Bâtir une société de frères ne saurait rester à l’état de programme. Chacun, là où il est, y a sa part de responsabilité » Père Jean Rodhain, fondateur du Secours Catholique.


Voir le site : Pontivy. Le Secours Catholique a fêté dimanche 5 juin ses 70 ans en présence des évêques bretons

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF