La joie de l’Évangile

vendredi 1er juillet 2016
par  Yves CORBEL (Abbé)
popularité : 2%

Il y a quelque temps je participais à un repas avec des amis. Il y avait des prêtres, des religieuses, des laïcs.
Le repas fut fort joyeux avec des chants repris en chœur et des histoires en patois amusantes. Bref, on ne s’est pas ennuyés.
Avec une assemblée de « gens d’Église », la dame du restaurant s’attendait à du « sérieux ». Quel n’a pas été son étonnement de voir une assemblée aussi joyeuse ! Elle qui était « loin de l’Église » n’en revenait pas…

Non, les chrétiens ne sont pas des gens tristes. Certes, comme tout le monde, ils connaissent les épreuves de la vie, les coups durs inattendus, mais ils ont au fond du cœur une paix, une joie invincible, et cette joie, elle prend sa source dans le cœur de Dieu.

L’Évangile nous apprend qu’au moment où Jésus quitte le monde pour rejoindre son Père, les apôtres sont tout tristes.
C’est alors que Jésus leur fait une promesse quand Il leur dit : « Demeurez dans mon amour, je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que vous soyez comblés de joie ».(Jn15)

C’est une joie proposée à tous sans exception. Elle est à la mesure même de notre amour fraternel.
Cela se réalise au fil des jours dans notre vie quotidienne par l’accueil, l’esprit de service, l’entraide, le don de soi , le temps réservé à Dieu et même le simple sourire.

Dans quelques jours ce seront les grandes vacances, le temps des rencontres diverses. Nous accueillerons avec joie nos visiteurs, de près ou de loin.
Le plaisir du partage témoignera de notre Foi.

Dans notre époque marquée par la morosité, soyons des semeurs de joie car nous savons « qu’un saint triste est bien souvent un triste saint »

Avec le pape François

« Vivons la joie de l’Évangile »


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF