L’Evangile du dimanche 31 juillet 2016

par  Sr Marie-Thérèse GUEHO
popularité : 1%

18è dimanche temps ordinaire. - Qo 1, 2…2, 23 ; Ps 89 ; Lc 12, 13-21
Qohelet nous paraît bien pessimiste « tout est vanité » dit-il, (littéralement « tout est buée », « poursuite du vent ») ; mais à maintes reprises dans ce livre revient comme un leitmotiv : « manger, boire, trouver du bonheur dans le travail, cela vient de la main de Dieu… il donne sagesse savoir et joie… Les justes et les sages et leurs travaux sont dans la main de Dieu… ». L’important est de fonder sa foi en Lui comme sur un roc et alors tout le reste trouve sa juste place. Le récit de Luc, en nous interrogeant sur notre rapport aux biens matériels le dit peut-être aussi d’une autre manière. Amasser toujours plus pour soi-même conduit finalement à s’appauvrir dans la relation à soi-même et aux autres et devient « poursuite de vent ». La création nous vient de Dieu, nous sommes appelés à la faire fructifier, dans l’intérêt et pour le bonheur de tous. « Dieu d’amour, montre-nous notre place dans le monde, comme instruments de ton affection pour tous les êtres de cette terre, par ce qu’aucun n’est oublié de toi ». Pape François, Laudato si

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,13-21

En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »
Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? »
Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. »
Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté.
Il se demandait : “Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.”
Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens.
Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.”
Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?”
Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »


Voir le site : Dimanche dans la ville

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
image Synode
Bannière denier
Bannière RCF