« L’habit ne fait pas le moine »

vendredi 26 août 2016
par  Kerprat
popularité : 2%

Ce dicton dit bien qu’il ne faut pas se fier aux apparences.
L’extérieur est une parure, un masque (persona) qui peut souvent cacher ce qui ne veut pas ou ne doit pas se montrer. Soit ! concédons que le sens commun perçoit bien la chose.

N’empêche que l’habit a de l’importance.
L’habit constitue la toilette officielle. Une personnalité ministérielle vient-elle, que le Préfet apparaît en uniforme aux feuilles de chêne brodées pour affirmer la présence de l’État. Le nouvel élu à l’Académie Française doit exhiber une superbe tenue. Les cravates, du simple nœud au papillon ou à La Vallière sont des signes ostentatoires adaptées aux circonstances ou à certaines situations.
L’uniforme prescrit pour certaines professions permet l’unité d’une communauté. Il gomme les différences individuelles au profit d’un ensemble cohérent. Ainsi dans la Police, du simple Gardien à l’Officier de Paix ou au Commissaire, tous les agents portent le même uniforme, seuls les galons, les feuilles d’acanthe différencient les fonctions.
Car les grades à l’épaulette révèlent la responsabilité et l’autorité.
Certaines écoles de la République, comme aux Antilles, ont conservé l’uniforme, favorisant l’unité d’une classe, et supprimant les rivalités couteuses.
On n’entre pas non plus à l’Opéra ou dans un lieu saint, sans une tenue correcte. Comme quoi l’habit est signe de respect d’un lieu.
L’habit ne fait pas le moine ? … mais il aide à le faire !

Porter un habit distinctif, un uniforme en public a du sens. Même les anciens combattants devant le monument aux morts portent leur casquette ou leur béret, vestige de leur ancien uniforme.
Porter un habit en public signifie donc se démarquer, porter un message. Autre chose est de se déguiser pour le carnaval, c’est un jeu, que de porter une tenue spécifique en certaines circonstances ou en temps ordinaire. Venise n’est pas partout.

En toute chose il faut distinguer le sens, et l’influence sur l’environnement social. Le rite a du sens. Des terrains de sport aux lieux de culte, les signes extérieurs veulent dire quelque chose. La publicité recherchée affirme des valeurs, des idées.
Autrement dit l’uniforme n’est jamais anodin.
Les entreprises de Mode le savent bien, créant sans cesse de nouveaux modèles pour mettre en valeur l’apparence des clients(es). La séduction est à ce prix.

Il n’est donc pas exagéré de penser que l’habit fait quand même le moine, et que porter une tenue différente signifie affirmer une spécificité, ou une appartenance à un groupe, donc une opposition, sinon un rejet des autres. La vie en commun n’impose pas une uniformité tous azimuts, elle se satisfait même harmonieusement de la diversité, sans autoriser un habit provoquant, déplacé, inadapté au lieu ou temps. Un peu de bon goût avec discernement serait apprécié, même sur nos plages.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Bannière RCF